Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Après l'entraînement, deuxième ! [William]

MessageAuteur
MessageSujet: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Dim 25 Oct - 22:55

Cette fois-ci, Emma était en avance. Elle n’avait aucune envie de tomber à nouveau nez à nez avec William torse nu. Enfin, non, elle ne pouvait pas dire ça. Ça ne lui aurait peut-être pas déplu… Couchés les hormones, couchés ! Elle en avait même rêvé tiens… Elle était juste traumatisée, c’est ce qu’elle se répétait en boucle dans la tête depuis trois jours. Avec une certaine mauvaise foi, certes, mais elle essayait de se convaincre comme elle pouvait. Elle s’installa tranquillement dans un coin à peu à part, constatant qu’elle n’était pas le seul spectateur de l’entraînement. Quelques élèves de Gryffondor étaient installés dans les gradins et observaient leur équipe fendre les airs.
Elle préféra s’éloigner de ce petit groupe, toujours pas vraiment fan de la foule. Sans s’installer dans les gradins, elle s’était trouvé un petit coin tranquille, d’où elle avait tout le loisir de regarder les joueurs. Elle s’assit doucement et s’appuya contre le panneau de bois derrière. Elle avait un bonne vision de tout l’ensemble du terrain comme ça.

La jeune fille ne vit pas le temps passer. Ce n’est que lorsqu’elle vit toute l’équipe atterir qu’elle prit le temps de lancer un rapide sort, qui lui indiqua qu’approximativement deux heures venaient de s’écouler. Elle se releva et épousta un peu sa jupe et le reste de son uniforme. Elle aperçut le garçon qui l’avait renseignée la dernière fois, et qui était le gardien de l’équipe, se faire assaillir par presque toutes les filles qui avaient assisté à l’entraînement. Les quelques autres s’approchant prudemment de William. La Serdaigle haussa un sourcil narquois tandis qu’elle regardait la scène de loin. C’était pour cette raison qu’elle avait trouvé préférable de s’éloigner, rien qu’à l’idée des conversations qui avaient du avoir lieu dans les gradins, elle grimaçait.

Elle détourna le regard et ramassa ses affaires de cours et son sac. Elle en passa d’ailleurs la bandoulière autour de son épaule. Elle ne savait pas trop si elle devait s’approcher de William, lui faire signe ou attendre simplement qu’il la remarque. Elle se décida finalement pour un petit geste de la main. Le temps qu’il se débarasse de ses admiratrices, elle plaqua ses livres contre sa poitrine et croisa ses bras. Elle était sortie de cours et n’avait pas pris le temps d’aller poser ses affaires dans son dortoir, elle avait filé directement en direction du terrain.
William tenait sur son épaule le balai dont il se servait. Ce balai qui n’était pas le sien, faute de moyens financiers. Emma se sentait encore un peu mal à l’aise suite à la question réellement indiscrète qu’elle lui avait posée l’autre jour. Elle avait eu une enfance dorée, malgré sa maladie, et elle oubliait parfois que tout le monde n’avait pas cette chance.


« Eyh, » le salua-t-elle quand il fut à porté de voix. « Tu voles vraiment bien. Mieux que Morten je trouve. Après, je ne sais pas si tu dois te fier à mon jugement, je n’y connais rien du tout. »

Ses yeux brillaient doucement et son sourire était toujours le même : discret et timide.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:36, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 11:56

William s'était senti de plus en plus nerveux au fur et à mesure que l'heure de l'entraînement de Quiddithc approchait. Ça n'était pas dans ses habitudes : en règle générale, c'était son moment de détente, de paix et de bonheur dans les journées de cours, qui traînaient en longueur. Mais aujourd'hui, c'était particulier. Il aurait une spectatrice en la personne d'Emma. Elle avait dit qu'elle viendrait assister à l'entraînement, il ne savait pas trop pourquoi au juste. Pendant leur dernière conversation, la jeune fille avait eu l'air d'être attirée par le ciel. Peut-être était-ce simplement parce qu'elle voulait faire partie de l'équipe de Quidditch ? Will ne l'avait jamais vue sur un balai, donc peut-être volait-elle bien.Mais dans ce cas, pourquoi ne pas aller voir les entraînements des Serdaigles ?

Sa présence restait donc un mystère pour William, tout comme le fait que ça le rende si nerveux. Après tout, des filles qui venaient assister à l'entraînement, c'était loin d'être nouveau. La plupart venaient surtout pour les beaux yeux de Dan, mais William savait que quelques unes étaient là pour lui aussi. Ça ne lui faisait pas pour autant tordre son estomac.

Lorsqu'ils rentrèrent sur le stade, William reconnut tout de suite la silhouette d'Emma dans les gradins ; elle s'était mise bien à part des autres groupies, ce qui fit sourire le Gryffondor : ça ne l'étonnait même pas...
Son semblant de nervosité s'envola en même temps que ses pieds quittaient le sol : dans ces moments-là, sur son balai - du moins, sur celui qu'il avait emprunté - il oubliait tout. Rien ne comptait plus que ses mouvements aériens, que sa batte, que les cognards et que les autres joueurs. Ce fut une séance éprouvante physiquement, parce que les matchs entre maisons ne tarderaient plus à commencer et qu'en ce début d'année il fallait qu'ils se dérouillent un peu. Le temps passa à une vitesse grand V, et leur capitaine indiqua bientôt que c'était tout pour aujourd'hui.

Ils redescendirent tous sur la terre ferme et comme d'habitude, la horde se jeta dans l'arêne - sous-entendu que les harpies les accaparèrent immédiatement. Mais William eut vite fait d'apercevoir Emma à quelques mètres de là qui lui faisait signe, et il en profita pour se faufiler vers elle. Elle le complimenta et il lui sourit.


"Merci, c'est gentil. J'espère que tu as raison, parce qu'à un moment ou un autre on va jouer l'un contre l'autre, avec ton frère..."

Et cette perspective ne l'enchantait guère d'ailleurs. Les matchs avec les Serpentards étaient toujours assez violents et tendus. Et avec ce qui s'était passé récemment avec Morten, William se doutait déjà que ça n'allait pas arranger les choses.
Les autres joueurs se dirigeaient vers les vestiaires, Will leur jeta un coup d'oeil avant de se retourner vers Emma.


"Tu m'attends quelques minutes, je vais prendre une douche et me changer, d'accord ? Parce que je ne dégage pas un parfum particulièrement félin là..."

Il lui sourit et fila vers les vestiaires. Aujourd'hui il en était sûr, ça ne serait pas Dan le premier à avoir fini. Et il ne se laisserait plus avoir avec ses vêtements.
Il ressortit rapidement, avant tous les autres et la rejoignit, frais et propre.


"Voilà ! Alors ça t'a plu, l'entraînement ? Tu ne t'es pas trop ennuyée ?"
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 12:36

Emma laissa William se diriger vers son vestiaire. Elle n’allait pas lui refuser le droit de se doucher, surtout qu’il s’était pris un méchant coup de Cognard à un moment, et elle supposait que l’eau chaude ne serait pas de trop pour le détendre un peu. Pendant qu’il n’était pas là, elle se réinstalla sur un des bancs des gradins, et le gardien vient la voir. Elle en profita pour le remercier, et se présenter. Il eut l’air surpris quand elle lui indiqua son prénom, mais ce sentiment était passé tellement vite sur son visage qu’elle se demanda si elle n’avait pas rêvé. Il se présenta à son tour, sous le nom de Daniel Carter, mais il lui demanda de l’appeler Dan, il préférait ce diminutif. Il lui expliqua qu’il était le meilleur ami de William, puis lui demanda de l’excuser et se dirigea à son tour vers les vestiaires, dans l’intention de se rafraîchir également.

Quand le batteur revint, la Serdaigle se releva, et reprit ses affaires de cours qu’elle avait posées. C’est sûr qu’il avait l’air un peu plus frais maintenant, et le sourire qu’elle avait aux lèvres passa de timide à amusé. Ses cheveux lui retombaient devant le visage, et, étrangement, elle trouvait ça mignon et drôle à la fois. Allez savoir pourquoi… elle aperçut le regard déçu de certaines des filles, au loin, sans noter par la même occasion les éclairs qu’elles lui lançaient avec leurs yeux. Elle se mordilla la lèvre inférieure nerveusement, puis ramena une mèche de cheveux derrière son oreille.


« Non, c’était très intéressant… Mais… Tu devrais peut-être aller leur parler un peu, non ? Elles ont l’air de ne pas être très contentes… »

Du menton, elle désigna celles qu’elle ignorait être des groupies. Elle ne voulait pas que William change ses habitudes parce qu’elle était là. Déjà, c’était un peu gênant pour elle, elle avait l’impression qu’elle l’enlevait à ses amis. Et puis, elle ne voulait pas s’attirer les foudres d’autres filles, dont certaines pouvaient être de la même année qu’elle. Elle avait entendu dire que certaines des groupies de Sirius Black manigançaient de très vilaines représailles contre celles qui s’approchaient un peu trop près du garçon de leur rêve. La jeune fille ne comprenait pas comment on pouvait en arriver là, mais elle n’avait aucune envie que ce genre d’incident lui arrive.

« Sans aller jusqu’à frapper mon frère avec ta batte, il suffit de repérer ses points faibles. » Elle s’approcha de lui et plaça son index sous les côtes de droite de William. « Il est extrêmement chatouilleux, à cet endroit-là. »
Elle recula doucement, les joues légèrement rosissantes. « Bien sûr, je nierai totalement si tu dis que c’est moi qui t’ai donné cette information… Et si tu peux éviter de le faire tomber de son balai aussi… Il est encore un peu utile. »

Emma resta immobile et songeuse, puis elle leva la tête vers William. Il était bien plus grand qu’elle. Peut-être pas autant que Morten, mais pour le regarder dans les yeux, elle devait aussi se tordre le cou. C’était le sort des petits, se répéta-t-elle une énième fois mentalement. Elle le constatait assez souvent, sa taille avait à la fois des avantages et des inconvénients. Elle pouvait se glisser facilement dans les couloirs encombrés, et elle n’avait pas trop de souci pour trouver des vêtements à sa taille. Par contre, elle avait toujours du mal à attraper les objets placés en hauteur, que ce soit chez elle ou à l’école. Et s’il n’y avait pas eu Morten, elle aurait sûrement été une cible de choix pour les Serpentards.

« Tu as décidé du jour ? » finit-elle par lui demander.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:38, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 14:52

William tourna la tête vers les "harpies" et constata qu'effectivement, elles les regardaient bizarrement. Ces filles-là avaient le don pour mettre Will mal à l'aise ; en fait, c'est surtout qu'elles lui faisaient froid dans le dos. Et encore leur "groupe de fans", à Dan et lui, était relativement sage et calme comparé à celui de ceux qu'on appelait les Maraudeurs - Peter Pettigrow excepté. Ces gars-là étaient de véritables bourreaux des coeurs, et Will était bien contente d'être un garçon, car ça lui permettait d'avoir une relation simple et amicale avec eux. Il semblait que lorsqu'on était une fille et qu'on les croisait, on doive se sentir irrémédiablement attiré par eux. Étrange comportement, songeait William.

Il haussa les épaules en se retournant vers Emma.


"Bah, pour la plupart elles attendent surtout mon meilleur ami, Dan. C'est celui qui est allé me chercher dans les vestiaires, la dernière fois", expliqua William sans savoir qu'ils venaient tout juste de se parler.

"Les autres attendent sûrement d'autres garçons de l'équipe. Mais je te propose de ne pas rester ici. On avance un peu ?"

Joignant le geste à la parole, William, qui n'était plus en robe de sorcier mais avait remis sa veste en cuir usé, enfoui ses mains dans ses poches et commença à marcher doucement, vaguement en direction du château, mais surtout loin du champ de vision des folles furieuses.
Emma lui montra le point supposé faible de son frère, et William ne put s'empêcher d'éclater franchement de rire. Il venait en fait de s'imaginer la scène : en plein match de Quidditch, la tension était à son comble et lui se précipitait sur Morten pour le chatouiller. Ça avait de quoi être tordant. Il ne répondit à la jeune fille qu'une fois un peu calmé.


"Merci pour le tuyau, et promis, ma source restera anonyme. Je verrai ce que je peux en faire !" Il se rembrunit néanmoins très légèrement à l'évocation d'une chute de balai. En fait, il se souvenait surtout de la chute que Morten lui avait imposée à lui. "Je ne peux rien te promettre quant au reste, mais en général j'essaye de me comporter de façon fair-play... A condition qu'on le soit avec moi."

Et William évita d'ajouter ce qu'il pensa très fort : il n'était pas vraiment certain que Morten allait l'être. Et une chose était sûre, il ne comptait pas se laisser faire sans broncher.

Emma enchaîna ensuite sur le jour de leur cours de soutien en potions. Will hocha la tête.


"Le mercredi, ça te convient ? Je pense que c'est le mieux, du moins pour ma part. Donc si ça te va aussi, on peut partir là-dessus. Je dois ramener quelque chose en particulier ? Herbes ? Chaudron ? Pique-nique ? Champagne ?" demanda-t-il en souriant malicieusement.
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 15:25

« Oui, ton ami est venu me parler quand tu es parti prendre ta douche. Il m’a l’air gentil. »

Emma le suivit doucement alors qu’il s’éloignait du terrain. Elle était assez soulagée de mettre de la distance entre elle et les autres filles. Elle ne s’attendait pas, par contre, à ce que ce qu’elle venait de lui révéler le mette dans cet état. Elle le laissa tranquillement exprimé sa joie, écoutant son rire pour la première fois. Quand il commença à se calmer et quand il lui promit de ne pas dévoiler sa ‘source’, elle acquiesça simplement. Au moins, il avait ri, et n’avait pas remarqué sa légère gêne. Et heureusement pour elle, la nuit commençait à tomber et à les envelopper dans son manteau d’obscurité, ce qui cachait la couleur de ses joues.

« Va pour le mercredi alors. » Et elle ajouta, en haussant un sourcil narquois : « Je me charge du matériel… Mais si tu y tiens pour le champagne, ne t'en prive pas… »

La jeune fille espérait qu’il n’en apporterait pas vraiment. Elle n’aimait pas l’alcool en général, trop amer même dans les boissons les plus sucrées. Et puis, ça avait aussi de mauvaises conséquences sur sa santé. Elle avait lu dans de nombreux livres sur l’épilepsie que l’alcool n’arrangeait rien du tout, et avait même tendance à faire empirer les crises, voire à les provoquer. Rien qu’à l’idée que William la voit dans cet état… Sans parler de sa magie, dont elle perdait totalement le contrôle dans ces moments-là. Elle frissonna, non de froid, mais d’horreur. Elle venait de songer à quelque chose qui ne l’enchantait pas : comment pourrait-elle expliquer au Gryffondor son absence en cas de crise ? Nerveusement, elle enroula une mèche de cheveux autour de son index et fixa son regard sur les lumières du château, au loin. Il valait mieux qu’elle n’y pense pas pour l’instant. Angoisser pour quelque chose qui n’était même pas arrivé n’aurait aucune bonne conséquence sur son organisme.

« Tu as de la chance de pouvoir voler. »

Emma s’arrêta brusquement de marcher. Elle rêvait, elle ne venait pas vraiment de parler tout haut quand même ? Apparemment, si, d’après l’air interrogatif de William. Voilà que ça l’avait repris. Ses paroles avaient dépassé ses pensées parce qu’elle était nerveuse, et elle n’avait pas pu empêcher les mots de franchir ses lèvres.

« Oublie ce que je viens de dire. »

La Serdaigle se remit en route et accéléra même le pas, dépassant le Gryffondor. Elle espérait qu’il ne lui poserait pas de questions, elle l’espérait si fort que ses mains serraient ses livres à en faire exploser ses jointures. Maintenant, ses joues étaient écarlates, peut-être autant que l’uniforme de son camarade. Elle n’avait pas envie d’en parler, ni avec lui, ni avec personne d’autre. Même Morten ne savait pas qu’elle en rêvait, de pouvoir s’envoler dans les airs.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:39, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 16:00

"Dan est venu te parler ?" répéta William un peu bêtement.

Forcément, c'était prévisible. Will le savait bien pourtant qu'il le ferait un jour ou l'autre. Mais il ne pensait pas que ce serait si vite, il espérait pouvoir en apprendre un peu plus sur Emma avant ça. Apparemment, c'était peine perdue. Dan ne pouvait pas s'empêcher de draguer gentiment toutes les filles, il fallait qu'il se fasse bien voir auprès d'elles. Et particulièrement auprès de celles qui tournaient autour de Will, même si ce n'était qu'amical. C'était devenu un jeu, et ça ne dérangeait pas vraiment le Gryffondor solitaire en règle générale. Sauf que là il s'imaginait déjà Dan accaparer Emma, et la jeune fille se laisser faire, comme la plupart. Parce que dans la tête de William, c'était impensable qu'on puisse le préférer à la compagnie de son ami si joyeux et si extraverti.

Le jeune homme remarqua le frisson qui la parcourut ; il enleva sa veste et la posa tout naturellement sur les frêles épaules de la Serdaigle, tout en demandant, d'un air aussi détaché possible :


"Il t'a déjà invité à vous revoir un de ces quatre ?"

Enfin, c'était ainsi, et William se dit qu'il devait d'autant plus profiter de ce moment présent. Et puis il aurait toujours les mercredis désormais pour faire plus ample connaissance avec Emma. C'était déjà ça.

Elle coupa les réflexions du jeune homme subitement, en lançant sans prévenir une phrase qui transperça le silence. Bien sûr qu'il avait de la chance de pouvoir voler, mais pourquoi sa phrase sonnait-elle comme un regret prononcé à demi-mot ? Elle l'avait dépassé et était déjà partie un peu devant, ce qui semblait confirmer l'impression de William. Il la rattrapa sans trop se pressé, ce qui lui permit de réfléchir. Il prit la parole d'une voix douce, comme s'il ne voulait pas la blesser.


"Pourquoi est-ce que tu dis ça ? Tu ne voles pas, toi aussi ? Même pas en cours ?"

En toute logique, le cours de Vol obligeait tout le monde, même les plus réticents et ceux qui avaient le vertige, a monter sur un balai et à s'élever, au moins à quelques mètres du sol. Du coup si Emma, comme il le semblait à Will, aimait tellement le ciel ou bien en rêvait autant, il ne voyait pas pourquoi elle semblait l'envier de s'élever dans les airs. A moins qu'elle n'ait une peur de vide débordante ? Ou alors elle disait ça parce qu'elle avait été refusée de l'équipe de Quidditch de Serdaigle ? Oui mais même lors, tout le monde pouvait profiter du terrain de Quidditch comme il l'entendait, même sans faire partie des équipes officielles...
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 16:34

Emma était en colère. Pas contre William, mais contre elle-même. Elle s’en voulait de ne pas pouvoir réfléchir avant de parler parfois, elle s’en voulait d’avoir prononcé ces mots. Pour un peu, elle en aurait pleuré. Cinq ans qu’elle avait pu le cacher, cinq ans qu’elle se traînait avec ce fardeau, allant quelques fois jusqu’à l’impression de suffoquer à force de le garder pour elle. C’était quelque chose que personne de sa famille ne pouvait comprendre. Elle ne voulait même pas qu’ils comprennent en réalité, elle voulait juste qu’on la laisse oublier de temps en temps qu’elle était malade, et que, si ça ne s’était pas arrêté avant son entrée dans l’adolescence, il était très probable que ça ne parte jamais.

« Je t’ai demandé d’oublier ça… »

Non, elle ne répondrait pas. Elle n’en avait absolument pas l’intention. Son ton était resté le même, elle ne se montrait même pas plus agressive. Il ne savait pas, il ne lui avait rien fait, elle n’avait pas le droit de s’énerver contre lui. Donc elle retenait toute sa colère au fond d’elle. Elle préféra changer de sujet, surtout que William lui avait posé des questions sur son meilleur ami, des questions un peu bizarres.

« Oui, il est venu me parler, comme je te l’ai dit. Par contre, il n’a rien proposé, comme tu viens de me demander. Il aurait dû le faire ? »

Ce n’est pas parce qu’elle l’avait trouvé gentil qu’elle aurait accepté, de toute façon. Rien qu’à l’idée de ce que pourrait être la réaction de Morten si elle se liait d’amitié avec un autre Gryffondor, aussi membre de l’équipe de Quidditch, cela l’arrêtait tout de suite. Elle ramena la veste de William sur ses épaules. Elle était trop grande, donc elle n’arrêtait pas de glisser. Et puis, s’il l’avait vue frissonner, elle ne pouvait pas lui dire que ce n’était pas de froid, mais parce qu’elle avait pensé à quelque chose d’horrible. Il voudrait peut-être savoir quoi, et là-dessus non plus, elle n’était pas prête de parler. Cependant, elle songea qu’il devait probablement avoir froid, lui. Il sortait de la douche, et il avait les cheveux mouillés encore.

« Tu devrais reprendre ta veste. Ce n’est pas un petit rhume qui me fera du mal, mais toi, tu risques de tomber malade. »

La jeune fille hésitait entre ralentir le pas, ou garder le même rythme. Plus vite ils seraient arrivés au château, plus vite elle pourrait s’éclipser et échapper aux questions. Mais elle aimait bien la présence de William et elle n’avait pas très envie de partir.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:42, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 17:18

William enfonça les mains dans les poches de son jeans et laissa le silence les envelopper. Ils en étaient visiblement venus à un point d'importance pour Emma, que ce soit en bien ou en mal. Il fallait en tout cas que ça le soit pour qu'elle en ait parlé presque inconsciemment et qu'elle ait l'air de s'en vouloir autant que ça lui soit sorti des lèvres. En tout cas elle ne semblait pas en démordre, ni prête à se confier à Will pour lui livrer ce qui n'allait pas. Et lui n'était pas du genre à essayer de soustraire des informations à l'usure.

D'autant plus qu'il n'était encore qu'un inconnu pour elle. Ça faisait tout juste un peu plus d'une semaine qu'ils s'étaient rencontrés, revus quelques fois entre, pas beaucoup parlés au final. Elle ne savait rien de lui, si ce n'était que des choses évidentes, que tout le monde savait, et encore ; il ne savait rien d'elle ou presque. Il n'avait donc aucun droit de l'obliger à se confier à lui, et il se disait qu'il était peut-être même la dernière personne à qui on ait envie de le faire. Il savait qu'il n'avait pas vraiment une tête d'enfant bien élevé ou de garçon sage et poli, et que ça devait rebuter un peu.

Néanmoins, il savait aussi combien parfois on pouvait cacher des choses à ses proches, tout garder pour soi dans le seul but de ne pas les décevoir ou ne pas leur faire du mal. Les gens s'étonnaient souvent que leurs meilleurs amis aient parfois préféré confier un énorme secret à quelqu'un d'autre plutôt qu'à eux. William connaissait ça aussi : c'était entre autre ce qui avait commencé leur amitié, avec Dan. Ce dernier avait été là au bon endroit au bon moment et Will lui avait raconté pas mal de choses sur sa vie, alors qu'ils ne se connaissaient pas. Et Dan l'avait écouté. Il était maintenant le seul à Poudlard, hormis Abigail, à connaître autant de l'enfance des Green et de ce qui pouvait passer par la tête de William. Ainsi, il ne voulait pas fermer les yeux sur l'attitude d'Emma sans lui montrer que si elle voulait, il était là pour lui tendre la main.


"Tu sais... Enfin je sais qu'on ne se connaît pas et que je suis un total inconnu pour toi, et qu'accessoirement je ne suis pas en meilleurs termes possibles avec ton grand-frère. Mais si jamais il t'arrive un jour d'avoir envie de parler, de quoique ce soit, même de la pluie et du beau temps, ou même de ne pas parler, tu peux compter sur ma discrétion et mon silence. Je ne suis pas du genre à aller cancaner.
Et si tu as un souci avec le fait de voler sur un balai... N'hésite surtout pas. Toi ton domaine c'est les potions. Moi mon don, c'est le vol. C'est la seule chose que je sais bien faire et pour laquelle je sois doué. Et j'aime réellement. Donc si je peux t'aider, rien qu'un peu, comme toi tu le fais pour moi avec les potions... J'en serais vraiment ravi."


Afin de lui montrer qu'il n'insisterait pas plus sur le sujet à moins qu'elle ne lui en parle d'elle-même, il changea de sujet lui aussi, en secouant négativement la tête quand elle lui proposa de reprendre sa veste.

"Non garde-la. Je vais avoir l'air de quoi moi, si on me voit au chaud avec ma veste et toi à côté grelotant ? Tu me rends service en la portant, je t'assure." Il n'était pas certain qu'Emma ne s'aperçoive pas qu'il tentait une autre approche pour qu'elle garde un peu sa veste, mais ça n'importait guère, du moment qu'elle ne lui rendait pas et qu'elle n'attrapait pas froid.
"Et puis Morten ne m'aime déjà pas beaucoup, donc si jamais il apprend que tu risques d'être malade par ma faute, je crois qu'il me tuerait définitivement", plaisanta William.
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Lun 26 Oct - 17:53

Les nerfs de la jeune fille avaient craqué. Les larmes s’étaient mises à affluer dans ses yeux, et en clignant des paupières, elle sentit deux perles d’eau salée rouler le long de ses joues. Elle avança un peu, de manière à ce que William ne puisse pas la voir. Etrangement, toute cette scène lui rappelait l’été après sa troisième année, quand elle était rentrée chez ses parents. Elle leur avait demandé si ça n’aurait pas été possible pour elle de continuer ses études par correspondance, et de ne plus retourner à Poudlard. Ils n’avaient pas voulu, de peur qu’elle finisse par rompre tout lien avec le monde extérieur. Ce souvenir lui revenait en mémoire, car s’ils avaient accepté sa décision, elle ne serait pas là.

Elle prit tous ses livres dans un seul bras, et du revers de sa main disponible, elle essuya les larmes et les traces qu’elles avaient faites sur sa peau. Le Gryffondor, à ce moment-là, lui proposa le plus gentiment du monde sa présence si elle ressentait un jour l’envie de se confier à quelqu’un, ou même si elle souhaitait qu’il aide pour le vol comme elle allait l’aider pour les potions. C’était vraiment adorable de sa part, et elle voulut répondre une première fois. Mais les larmes avaient emmené avec elles cette espèce de boule dans la gorge que tout le monde ressentait quand l’envie de pleurer apparaissait. Alors elle réessaya une deuxième fois, et fut surprise d’entendre sa voix trembler si peu.


« Merci. Ce n’est pas parce que c’est toi, ou je ne sais quelle raison que tu pourrais imaginer, je… » Elle avala difficilement sa salive, sur le point de fondre en sanglots. « Il n’y a rien que tu puisses faire pour y changer quoi que ce soit. »

Emma préféra se taire, se contentant désormais de l’écouter. Elle se laissait bercer par l’idée de tout raconter à William et de se soulager un peu le cœur. Mais, malgré ce qu’il venait de lui dire, elle ne savait pas si elle pouvait lui en parler. Ce n’était pas rien, son secret. Sauf que lui, il n’avait pas hésité, trois jours auparavant, à lui révéler quelque chose qui devait être gênant. Est-ce que l’information était aussi importante que l’épilepsie de la Serdaigle, ça, elle ne pouvait pas en juger.
Elle s’arrêta brusquement une seconde fois, toujours sans prévenir. Sans se retourner vers le Gryffondor, elle laissa tomber la carapace qu’elle s’était forgée au fil des années, la voix tremblante.


« Je ne peux pas voler parce que je suis malade. Si je montais sur un balai, haut dans le ciel, je pourrais perdre à tout moment le contrôle de mon corps. Et si ça arrivait, et que personne n’était dans les alentours… Je… » Elle serra les poings sur ses livres. « Je ne peux pas le faire, c’est tout. J’en rêve, et je ne peux pas. »

Elle n’avait pas tout dit. Elle ne lui avait pas révélé le nom de sa maladie, mais s’il posait la question, elle lui répondrait sûrement. Elle allait passer une soirée par semaine avec lui, et il y avait malheureusement des chances qu’elle fasse un jour une crise devant lui. Oui, elle était décidée à répondre à ses questions, elle devait le faire. Il avait le droit de savoir à quoi s’attendre, surtout maintenant qu’elle comprenait qu’elle pouvait le mettre en danger. Si une vague de sa magie avait pu faire éclater son violon, elle ne voulait pas imaginer les effets que cela aurait sur le corps humain.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:44, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Mar 27 Oct - 11:53

William pensait presque qu'ils s'en tiendraient là pour le moment au niveau des confidences. Il se disait qu'Emma avait du bien entendre ce qu'il avait dit, son assurance de lui prêter une oreille attentive si elle en avait besoin mais qu'elle ne le ferait sûrement pas tout de suite. Il supposait qu'elle garderait ça dans un coin de sa tête, qu'elle y réfléchirait peut-être - ou pas - et que si vraiment un jour elle n'allait pas bien, les paroles de Will lui reviendraient peut-être en mémoire. Mais il ne s'attendait pas à ce que ce qu'il venait de dire fasse autant d'effet à la Serdaigle.

Il ne vit d'ailleurs pas immédiatement qu'elle pleurait. Elle commença par lui assurer que ça ne venait pas de lui puis, défaitiste, lui annonça qu'il n'y avait rien qu'il pouvait faire. Ce sur quoi il n'était pas tout à fait d'accord : écouter ce qu'elle avait sur le coeur ne changerait probablement rien aux faits, il en était bien conscient et en avait fait l'expérience. Mais partager un lourd secret avec quelqu'un d'extérieur, qui prend la peine d'écouter et de comprendre autant qu'il le peut, c'était énorme. Ca l'avait en tout cas été pour lui, et Will aurait aimé pouvoir soulager rien qu'un peu Emma, qui lui donnait de plus en plus l'impression de refouler sa souffrance au plus profond d'elle-même. Elle lui en donna la confirmation lorsqu'elle se retourna vers lui.

Des larmes avaient doucement coulé de ses yeux et avaient dessiné de minces sillons le long de ses joues. Son regard était encore humide, et de par son visage et sa voix, William comprit que sa carapace était en train de se fendre. Il savait comme c'était difficile et éprouvant de tous les jours garder coûte que coûte sa souffrance pour soi sans rien laisser transparaître. Ça devait sortir de temps en temps.

Instinctivement, Will fit un pas vers elle et s'approcha. En cet instant précis, son rôle de grand frère refaisait surface et son premier geste aurait été de prendre Emma dans ses bras pour la consoler. Mais même si elle venait de commencer à craquer et à lui livrer du bout des lèvres une partie de ce qui n'allait pas, il avait l'impression qu'au moindre faux pas de sa part elle se refermerait instantanément. Il avait peur qu'en la prenant dans ses bras elle se sente gênée et n'ose plus rien lui dire. Ainsi, il se contenta de sortir un mouchoir et d'essuyer doucement les larmes de la jeune fille, très doucement.


"Est-ce que je peux te demander quelle est ta maladie ?"

Il comprenait un peu mieux la raison des visites médicales qu'elle lui avait dit devoir faire régulièrement, et pourquoi Dumbledord avait accepté. Ce devait être assez grave pour qu'elle doive faire tout ça et qu'elle dise pouvoir perdre le contrôle de son corps n'importe quand. Il commençait à entrevoir le calvaire et le mal-être qui devait être le sien, quotidiennement. Et elle ne semblait pas être du genre à s'en plaindre à tout va.
Ce n'était pas juste, pour elle... La vie n'était pas juste. C'était tellement beau et agréable, de voler. On se sentait tellement libre, tous les problèmes de côté.

Et puis après tout...
Pourquoi pas ?

William avait soudainement envie qu'Emma oublie un peu ses soucis. Il avait envie de l'aider, de la faire sourire. Et puis elle avait offert de partager son monde avec lui une fois par semaine, il pouvait bien lui offrir de partager son monde à lui quelques minutes, non ?
Le jeune homme prit la main de la Serdaigle et l'attira doucement en revenant sur leur pas.


"Viens."

C'est tout ce qu'il lui dit tandis qu'il reprenait le chemin du terrain de Quidditch. Il ne restait plus qu'un ou deux retardataires dans les vestiaires, mais de toute façon ce n'était pas là-bas que Will se dirigeait. Dan et ses groupies étaient partis, le terrain était désert. Il se dirigea vers la réserve en laissant Emma quelques instants, le temps de revenir avec un balai, sur lequel il se plaça avec aisance. Mais il laissa suffisamment d'espace devant lui et désigna à Emma la place sur le balai volant.

"Tu ne peux pas voler toute seule, mais si quelqu'un t'accompagne, on peut réaliser ton rêve, non ?"

Il lui sourit en lui tendant la main. C'était peut-être un peu fou, mais William avait l'habitude de faire des choses folles. Il n'était simplement pas tout seul en cet instant, et donc ne comptait pas rester bien longtemps en l'air, ni très haut. Il voulait juste permettre à Emma de faire comme tout le monde, pour une fois. Le Gryffondor ne comptait pas non plus faire de folles acrobaties ni des pointes de vitesse : de toute façon il avait pris le balai que le "mastodonte" de son équipe, celui qui avait une carrure digne d'un géant et qui lui avait prêté son tee-shirt la dernière fois, utilisait pour voler. C'est-à-dire un balai au diamètre deux fois plus grand que la normale et qui pouvait supporter un poids deux fois plus lourd. Parfait pour deux personnes donc, mais que William n'avait pas vraiment l'habitude de manier. Ca restait un balai magique, donc il saurait voler avec ; mais certainement pas l'utiliser pour pratiquer le Quidditch.
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Mar 27 Oct - 12:49

Emma manqua de sursauter quand elle sentit le contact d’un mouchoir sur ses joues. Elle avait baissé la tête et n’avait pas vu William s’approcher d’elle. En fait, sur le coup, elle se sentait idiote. Elle se mettait à pleurer devant un garçon qu’elle connaissait à peine, et qui la connaissait à peine. Il lui avait dit qu’elle pouvait se confier à lui si elle le désirait, mais elle ne voulait pas non plus qu’il se sente forcé de l’écouter. Se plaindre, elle n’en avait pas l’habitude. Elle préférait garder quelque chose pour elle plutôt que d’ennuyer quelqu’un, même un de ses parents, avec ses problèmes. Surtout qu’il ne fallait pas exagérer, des problèmes, elle n’en avait pas tant que ça, quand on y regardait de plus près : elle avait une famille unie, des parents qui s’aimaient et des frères et une sœur sur qui compter, elle n’avait pas connaissance de soucis financiers du côté de ses parents ; la seule chose qui clochait, c’était sa santé, et ça, seulement quelques fois dans l’année. Cela variait de trois crises à une dizaine.

Elle avait la chance que personne dans l’école ne soit au courant, sauf quelques privilégiés. Elle menait une vie relativement normale. Elle avait l’impression de faire un caprice du coup. Aussi, quand le Gryffondor lui demanda si elle voulait bien lui dire le nom de sa maladie, elle acquiesça doucement, sans lui donner pour autant le mot ‘épilepsie’. Elle voulait d’abord que sa voix redevienne normale, elle ne voulait pas ressembler à une petite fille, même si au niveau de la taille, elle pourrait difficilement y changer quoi que ce soit.

Et puis, avant qu’elle ait eu le temps de répondre, William lui prit sa seule main disponible dans la sienne, et l’entraîna doucement sur leur pas, retournant au terrain de Quidditch. La jeune fille ne posa pas de question, même si elle ne comprenait pas ce qu’il faisait. Elle le laissa s’éloigner vers la réserve, intriguée, mais quand elle le vit revenir avec un balai – qui devait servir à un géant – ses yeux s’écarquillèrent, et elle recula d’un pas.

Il ne se rendait pas compte pour le moment, mais ça pouvait être très dangereux. Oh, et puis, après tout, pourquoi pas ? Juste au moins une fois dans sa vie, elle aurait eu la possibilité de voler, alors elle ne devait pas laisser passer cette chance. Elle posa son sac et ses livres sur l’herbe et s’approcha un peu craintivement du balai, sur lequel il s’était déjà installé. C’était ridicule, elle ne savait même pas comment s’installer dessus. William lui tendait la main, alors elle posa la sienne sur celle du garçon. Et maintenant ? A nouveau, elle le laissa la guider et l’aider à s’installer. Elle lui laissait le contrôle total sur le balai. Elle ne saurait pas comment le diriger, alors il valait mieux qu’il s’en charge. Elle attendit qu’ils se soient un peu élevés dans les airs, puis elle finit par lui dire :


« Epilepsie tonico-clonique. La forme où les gens s’effondrent et sont pris de convulsions. Tu peux me promettre quelque chose, William ? »

C’était la première fois qu’elle prononçait son prénom, elle venait tout juste de s’en rendre compte. Elle ne voulait pas lui demander de ne rien révéler sur elle, elle savait qu’elle pas besoin de formuler cela pour qu’il ne le fasse pas. Il lui avait déjà dit qu’il n’irait pas crier sur les toits ce qu’elle lui raconterait. Non, elle voulait quelque chose de bien plus important.

« Si jamais, un mercredi, quand tu arriveras dans la salle sur demande, tu vois que je n’ai pas l’air dans mon état normal, et si je te demande de sortir le plus rapidement possible… Fais-le sans discuter. S’il te plaît. »

Emma ne voulait pas qu’il ait l’occasion de la voir avoir une crise. Surtout avec les vagues de magie qu’elle laissait échapper, et qui lui ferait certainement du mal. Ce qu’elle ne comprenait pas encore, c’est pourquoi elle, elle ressortait presque indemne de ces crises. Est-ce que sa magie reconnaissait sa propriétaire et ne lui faisait pas de mal ? Il faudrait qu’un de ces jours, elle fasse un tour à la bibliothèque pour se renseigner à ce sujet. Bien sûr, elle ne finissait pas sans une égratignure à l’infirmerie. Elle était le plus souvent couverte d’hématomes là où son corps avait frappé le sol, et il arrivait que ses dents entaillent ses lèvres. Mme Pomfresh lui faisait ingurgiter de nombreuses potions quand elle se réveillait de son coma de récupération. Non, vraiment, sa maladie n’était pas une partie de plaisir.


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:50, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Mer 28 Oct - 11:46

William l'installa sur le balai devant lui. Emma ne lui avait toujours pas répondu sur le nom de sa maladie, mais ce n'était pas bien grave : pour le moment, son esprit était concentré sur les quelques minutes dans les airs qui allaient suivre, comme à chaque fois qu'il avait dans les mains un balai magique. Il se disait parfois que ces objets avaient sur lui un pouvoir hypnotique. Will se pencha un peu en avant pour pouvoir tenir Emma d'une main et le manche du balai de l'autre, histoire de pouvoir quand même le diriger un minimum. Laisser un balai n'en faire qu'à sa tête n'était jamais une bonne idée.

Le Gryffondor avait décidé de faire les choses en douceur : si Emma n'avait jamais volé de sa vie comme il avait cru le comprendre, ce n'était pas la peine d'aller vite en besogne et de prendre trop rapidement de la hauteur. Elle devait s'habituer un peu. Aussi fit-il d'abord décoller le balai de quelques mètres, lentement. C'est là que la Serdaigle en profita pour lui avouer de quelle maladie au juste souffrait-elle. L'épilepsie. Will était loin d'être médecin ni de s'y connaître particulièrement là-dedans, mais ce que la jeune fille lui en décrit par la suite, en seulement quelques mots, lui suffit à comprendre que ce n'était sûrement pas bénin. Il avait bien d'autres questions à lui poser par rapport à ça, mais il se dit que c'était peut-être un peu trop tôt : la jeune fille avait déjà fait l'effort de lui avouer qu'elle était malade et qu'elle devait se priver de voler alors qu'elle en rêvait, il ne fallait peut-être pas trop la pousser.

Du reste, c'est elle qui lui posa une question. Du moins, elle lui demanda de lui faire une promesse. Les sourcils de Will se froncèrent quand il entendit ce qu'elle voulait au juste. Il ne comprenait ni ne voyait très bien pourquoi elle lui demandait ça et l'idée de repartir aussitôt si jamais elle n'avait pas l'air bien ne lui plaisait pas énormément. William n'était pas vraiment du genre à laisser les gens seuls et désemparés sans plus faire attention à eux si jamais il voyait que quelque chose clochait. Mais Emma demandait qu'il lui promette... Et d'un autre côté, il n'était pas non plus du genre à s'incruster de force dans la vie d'autrui. Il inspira un grand coup.


"Si c'est vraiment ce que tu souhaites... C'est promis."

Il réfléchirait à ça plus tard. Pour l'heure, ils étaient sur un balai volant et William voulait qu'Emma en profite un peu. Il la guida doucement pour lui montrer comment poser ses mains sur l'objet magique.

"Accroche-toi là, comme ça. Pour le reste, laisse-moi faire. Et si jamais quelque chose ne va pas, tu cries mon prénom et je comprendrais."

Cette dernière phrase aurait pu également s'appliquer à tout autre circonstance que le vol sur un balai, mais Will n'osa pas faire la remarque. Ils étaient là pour voler.
William les fit s'élever encore, parce qu'il savait que les véritables sensations n'apparaissaient pas trop près du sol. Plus on avait l'impression de toucher le ciel, de côtoyer les nuages, plus l'impression de liberté totale enveloppait l'être. Et puis il élança le balai et le terrain de Quidditch fut rapidement derrière eux. Ils prirent la direction du lac, parce que c'était un paysage qu'il ne fallait pas rater quand on était ainsi en hauteur. L'endroit était déjà beau lorsqu'on était sur la terre ferme, mais la plupart des élèves ne savaient pas ce qu'ils rataient de ne pas le voir en volant. Et ce, quelque soit la période de la journée : qu'il fasse plein soleil, complètement nuit ou bien que les reflets dorés du soleil couchant ou levant nagent sur l'eau. Ils arrivèrent justement à ce moment là, alors que l'astre solaire disparaissait presque. Repiquant vers le bas, William les fit voler à quelques centimètres de l'eau, puis remonta dans les airs pour aller jouer entre les tours de Poudlard.

Will aurait pu rester là des heures, continuer à se balader ainsi toute la nuit. Il se disait souvent qu'il y avait eu une énorme erreur à sa naissance : il aurait du être un oiseau. Ou alors c'était une histoire de réincarnation. Il n'était pas sûr de croire en ces choses-là, mais pas certain non plus de ne pas y croire.
Mais il ne voulait pas prendre trop de risques, et avait déjà fait durer la balade suffisamment comme ça. Après un petit survol rapide du parc - parce que celui-ci était tellement grand qu'il fallait beaucoup de temps, même en balai, pour s'y promener de fond en comble - William les fit se diriger de nouveau vers le terrain de Quidditch, en en profitant pour s'élever aussi haut qu'il osa le faire avec la jeune Serdaigle. Puis il redescendit tout doucement et ils mirent fin à l'escapade en posant de nouveau le pied sur le sol.


"Alors, ça t'a plu...? J'espère que c'était aussi bien que tu l'imaginais."
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Jeu 29 Oct - 14:09

« Merci. »

Il lui avait promis, et c’est tout ce qui comptait. Elle aurait pu lui expliquer pourquoi elle lui demandait cette promesse, mais ce n’était pas le moment. Il fallait qu’elle cesse de s’inquiéter, ou bien elle aurait des rides avant l’heure. C’était ce que ses parents passaient leur temps à lui rabâcher, à croire que ça ne suffisait toujours pas. Elle n’y pouvait rien aussi, si elle n’arrivait pas à ne pas angoisser. C’était dans sa nature. Sauf que là, Emma se força à oublier ses idées noires et à se concentrer sur le moment présent. Elle volait, bon sang ! Depuis le temps qu’elle le souhaitait, et voilà que son rêve se réalisait. Elle était dans un état d’euphorie presque indescriptible.

D’une main, elle attrapa le manche du balai, comme William le lui montra, et de l’autre, elle retenait ses cheveux dans son cou, pour que le garçon ne se les prenne pas dans le visage à cause du vent. Elle n’avait pas peur de tomber, elle sentait le bras du Gryffondor qui la tenait assez fermement, sans la coller contre lui pour autant.
La Serdaigle acquiesça quand il lui demanda de crier son prénom si quelque chose n’allait pas. Elle n’hésiterait pas à le faire, mais pour autant qu’elle le sache, il le verrait rapidement si cela devait mal tourner. Si tous les muscles de son corps se tendaient brusquement, il allait le sentir. Et puis ils commencèrent à prendre de la hauteur. La sensation était grisante. Elle s’accrochait le mieux possible, tandis qu’il les faisait partir en direction du lac. Ils frôlèrent l’eau de si près qu’elle avait l’impression d’avoir plongé dans l’immense étendue d’eau. Le calamar géant en serait sorti que cela ne l’aurait même plus étonnée.

La petite balade ne s’éternisa pas. Ils volèrent entre les tours, puis revinrent doucement jusqu’au terrain. Emma posa un pied sur le sol, puis se laissa glisser du balai pendant que William la tenait encore une fois par la main pour qu’elle ne tombe pas. Elle attendit qu’il soit descendu à son tour, puis, prise d’une impulsion subite, elle passa ses bras autour du cou du garçon et déposa un baiser rapide sur sa joue. Quand elle réalisa ce qu’elle venait de faire, elle s’écarta doucement de lui, et évita de le regarder dans les yeux, sous peine de rougir violemment. Elle récupéra ensuite ses affaires de cours.


« Mieux que ça… Je ne trouve même pas les mots pour dire ce que je ressens, ou pour te remercier pour ce que tu as fait… »

Il faisait nuit désormais, et l’heure du repas devait même être passée. Elle attendit qu’il aille ranger le balai gigantesque, puis lui tendit sa veste quand il revint, le forçant à la reprendre. Elle n’avait pas froid, au contraire, elle avait l’impression que plus rien ne pouvait la toucher pour cette soirée. Ils commencèrent à rentrer en direction du château, sans qu’aucun mot ne soit prononcé. Seuls les bruits de la nuit se faisaient entendre autour d’eux.
Enfin, ils arrivèrent devant les portes du hall. Emma grimpa quelques marches, puis se retourna vers William et lui sourit.


« A mercredi alors, si on ne se recroise pas d’ici là… »
_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Emma Nielsen le Ven 27 Nov - 14:55, édité 1 fois
Serdaigle

avatar
Emma Nielsen
Serdaigle
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 29
Messages : 1468
Mornilles : 581
Où suis-je ? : Dans la Tour des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   Jeu 29 Oct - 16:20

Il sembla à William que la foudre venait de s'abattre sur lui. Enfin il supposait que ça devait faire cet effet là lorsqu'on recevait un éclair tombé du ciel : il se sentait électrisé, littéralement. Et en même temps une sensation de chaleur se formait dans son ventre, et finit très rapidement par remonter jusqu'à ses joues. Il n'avait pas l'habitude de rougir, mais à en croire ses oreilles en feu, ça devait être le cas en cet instant même.

Il tenta vaguement de balbutier quelque chose.


"Euh je... Hum... Euh... Ben... Je... De rien."

Pathétique comme réponse, Will en convenait. Mais il doutait beaucoup de pouvoir faire mieux que ça, en cet instant même. D'ailleurs, sur le chemin du retour, il n'osa rien tenter de dire d'autre. Il avait déjà assez "brillé" comme ça avec sa dernière phrase, autant se faire oublier. Et puis il était tout simplement agréable de marcher tranquillement sans rien dire. Les mots étaient inutiles dans certaines circonstances, on pouvait s'en passer. Peu de personnes arrivaient à comprendre ça, et c'était d'ailleurs bien dommage.

Ils se quittèrent une nouvelle fois en bas des marches qui menaient à Poudlard. William prit soin de s'éclaircir la gorge avant d'ouvrir la bouche une nouvelle fois.


"Bonne soirée, à mercredi."

Ouf, sans bégaiements. Emma se faufila entre les portes la première, et Will ne tarda pas à les franchir non plus, avant de se diriger vers sa salle commune. Il n'avait pas mangé, mais il n'avait pas vraiment faim, de toute façon.
Gryffondor

avatar
William Green
Gryffondor
Date d'inscription : 19/10/2009
Age : 31
Messages : 1185
Mornilles : 809
Où suis-je ? : Sur le terrain de Quidditch

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Après l'entraînement, deuxième ! [William]   



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Après l'entraînement, deuxième ! [William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Poudlard :: Extérieur du château :: Terrain de Quidditch-