Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Looking for answers [libre?]

MessageAuteur
MessageSujet: Looking for answers [libre?]   Lun 12 Avr - 21:38

Ken avait su éviter le pire en montrant un visage plus ou moins correct au monde qui l'entourait jusque là. Et ce malgré les nombreuses questions qu'un jeune adulte pouvait se poser. La peur de l'inconnu, des responsabilités, des conséquences que les choix effectués pouvaient entrainer... Malgré un parcours assez respectable, il n'était pas prêt. Lui seul savait pourquoi. Il aurait aimé pouvoir en parler à quelqu'un mais il se sentait seul face au reste du monde. Il était incapable de faire un pas en avant. D'autant plus que cette personne n'existait pas encore à ses yeux. Il y avait cru mais avait vite été amené à constater le contraire. Il avait déjà commis l'erreur de s'attacher auparavant et cela l'avait terriblement affecté. Aujourd'hui il avait au moins ouvert les yeux.

Il observait ses camarades évoluer, un peu jaloux de leur bonheur, car lui aussi n'avait rien demandé. A part peut-être pouvoir être heureux. Mais tout a un prix dans ce monde, même les sentiments les plus insaisissables. Ken l'avait bien compris. Mais il était encore bloqué à la notion du bonheur et à ce que ce mot de 7 lettres pouvait représenter. Car selon un penseur célèbre, le bonheur n'existe que quand il n'est plus. Et maintenant que Ken s'en sentait privé, il était prêt à tout pour tenter de le récupérer.

A force de vouloir trouver une réponse à toutes ses questions, le Poufsouffle était bloqué entre oublier le passé et changer le futur. Il avait, un peu comme tout le monde, pris des décisions qu'il regrettait amèrement aujourd'hui mais pour lesquelles plus rien n'était faisable. Et il était sur le point de refaire les mêmes erreurs stupides car depuis, rien de meilleur n'avait pu lui ouvrir les yeux et le trainer vers d'autres horizons, plus propices et plus prospères. Fin si, mais il avait tout foutu en l'air, fort de son insoucience et de sa confiance. Tout autant de choses qu'il avait perdu aujourd'hui. C'était trop lourd pour ses épaules. Pire encore, il était conscient qu'il allait droit dans le mur, prêt à se crasher histoire d'être sur qu'il était bel et bien tombé avant de tenter, de toutes ses forces, de se relever. Il voyait le temps défiler, les gens changer, la vie se compliquer. Il voulait juste se réveiller, en espérant que ce ne soit qu'un affreux cauchemard. Mais tout ou presque était là pour lui rappeler que ce n'était pas le cas. A commencer par ce mur en briques gigantesque qui se dressait face à lui. La salle sur demande devait se trouver là derrière, quelque part. Très peu d'élèves en connaissaient l'existence. Il fallait avoir vécu quelque chose nécessitant une aide capitale pour pouvoir voir ses portes se dévoiler. Ou alors, être en 7ème et en avoir suffisament entendu parler que pour deviner où elle pouvait reposer.

D'un toucher fin, il effleura le mur de ses doigts, ferma les yeux un instant et se concentra. Lorsqu'il ouvrit délicatement les paupières, rien n'avait changé. C'était comme son quotidien, les tentatives se succédaient et échouaient les unes après les autres sans que l'on puisse savoir pourquoi. Ce n'était pas une question de talent, du moins pas toujours, car Ken s'était toujours vu complimenter sur ses prouesses tant mentales que physiques. C'était plus du jargon du destin. Ligne quasi droite tracée depuis votre naissance déterminant vos actions même les plus refléchies et tout à fait indépendante de votre volonté. Le monde est bel et bien injuste. Et quelque part ailleurs sur cette terre, un ado devait penser comme lui... de lui. Car, il avait beau se plaindre, sa vie n'était pas un échec. Il avait tout en main pour en faire quelque chose d'extraordinaire. Il ne savait juste pas comment s'y prendre. Et ce défaut l'envahissait jour et nuit, obligeant ses cellules grises à se remettre en question une multitude de fois, toujours en concluant sur le même constat décevant. Qu'il ne savait vraiment pas comment s'y prendre.

Il était à bout de forces et à bout d'espoir mais continuait de faire semblant car il avait toujours été un as lorsqu'il était question de masquer ses problèmes. Il cherchait plutôt à savoir comment les résoudre. Et cela s'annoncait difficile... voire douloureux si il devait s'y prendre seul.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Lun 12 Avr - 23:39

Dormir... dormir... dormir...
Seul ce mot résonnait dans la tête de Maëdy. La nuit précédente, elle n'avait eu droit qu'à quelques heures de sommeil, à cause de la majorité des autres élèves de Serdaigle ayant fait la fête en l'honneur de leur victoire du dernier match de Quidditch. Même si ce dernier n'avait eu lieu que le samedi, les Serdaigles avaient tellement été heureux qu'ils ne s'étaient pas arrêté du week-end. Ce qui provoqua donc les immenses cernes sous les yeux de Maëdy, qui étaient toujours apparents car elle n'éprouvait pas l'envie de se tartiner de fond teint pour ça. Non, ce qu'il fallait pour retrouver l'éclat de sa jeunesse, c'était de sombrer dans les bras de Morphée encore quelques heures. Oui, mais voilà, la jeune fille ne pouvait se permettre de rater les cours juste par besoin energétique. Enfin, c'était en soi une très bonne raison de ne pas se rendre en Défense Contre les Forces du Mal, mais au niveau administratif, ça l'était moins.

Maëdy sortait donc de ce dernier cours, et fut soulagée de constater qu'elle avait une heure de libre avant de se rendre en métamorphose.


*Cette heure de libre, elle te sert à réviser !*

C'était vrai. Etant en cinquième année, la jeune fille allait devoir passer ses BUSES à la fin de l'année, ces examens redoutables que tout élève normalement constitué appréhendait. Maëdy poussa cependant un soupir en se disant qu'une heure de plus ou de moins, cela n'allait pas lui faire rater ses épreuves. Surtout si elle l'utilisait pour dormir - elle serait ainsi en forme et plus apte à pouvoir étudier.

Mais alors qu'elle s'engageait dans un couloir, elle réalisa que l'entrée de la salle commune des bleus et bronzes se trouvait à l'opposée. Et bien évidemment, la flemme envahit la jeune fille, l'empêchant de retraverser tout l'étage.


"Bon voyons voir... Je suis où, là ?"

Elle mit quelques instants à s'apercevoir qu'elle se trouvait au septième étage, d'une part parce qu'elle aperçut le tableau de la Grosse Dame dont Esmée lui avait parlé et qui menait à la Tour des Gryffondors. Elle continua d'avancer un peu, et atterrit bientôt dans le couloir dont elle savait mener à la fameuse salle sur demande.

"Super ! Je vais aller dormir là."

Cinq minutes plus tard, Maëdy dormait profondément, enfouie sous les couvertures d'un gigantesque lit moelleux. Mais sa conscience la rattrapa bien assez vite. Déclarant qu'elle n'avait rien à faire dans un lit à cette heure là, elle réussit à convaincre la Serdaigle de se réveiller immédiatement et de filer étudier à la bibliothèque.

"Ok, j'y vais... Maudite conscience. 'Peux pas dormir cinq minutes. Ce soir, je me couche à vingt heures."

D'un pas furieux, la jeune fille se dirigea vers la sortie, ouvrit la porte brusquement, et...

*Bah tiens, ça faisait longtemps !*

Et elle trébucha contre quelque chose qu'il lui fut impossible de remarquer avant sa chute spectaculaire. Après s'être étalée par terre dans un cri, elle se releva et remit en place ses cheveux éparpillés sur son visage. En face d'elle se tenait un jeune homme à la mine sombre qu'elle venait de toute évidence de surprendre. Maëdy ne connaissait pas son nom, mais vit qu'il était à Poufsouffle. C'était toujours ça... Un Serpentard lui aurait fait la peau, sinon.

"Je... Je suis vraiment désolée... Je ne pensais pas qu'il y aurait quelqu'un juste ici... Je ne t'ai pas fait trop mal ?" bredouilla-t-elle d'une petite voix timide.
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Ven 16 Avr - 0:04

Ken refusait l'échec. Sans doute parce qu'il avait du y faire face à plusieurs reprises et ce depuis sa plus tendre enfance. La perte de son petit frère, son départ de l'équipe de Quidditch, pour des raisons personnelles qu'il avait, encore aujourd'hui, beaucoup de mal à accepter, et biens d'autres événements encore. Et depuis, Ken était devenu fort exigeant.
Envers lui-même pour commencer, car chaque chose que le Poufsouffle entreprenait devait aboutir sur quelque chose d'excellent. Ca ne l'intéressait guère d'être bon, lui, il voulait être le meilleur. Sans prétention quelconque, c'était juste une question de vécu. Ken, sans avoir traversé des jours sombres, n'était, en effet, pas fier de son passé. Sans doute est-ce la raison pour laquelle il voulait faire de son futur quelque chose qui vallait la peine d'être remémoré. C'était un gamin qui ne demandait ni plus ni moins que de vivre pleinement sa vie et, pour une fois, de ressentir cette sensation de légèreté qui émane en chacun d'entre nous lorsque le bonheur nous emporte. Malheureusement, autant d'exigences et d'attentes pour un avenir qu'il refusait de vivre comme il avait vécu son passé mettait le noir et or dans une situation très inhabituel et fort embarassante. Il était tout simplement coincé entre ces deux sentiments, qui l'empêchaient d'ailleurs, l'un comme l'autre, de pouvoir se sentir heureux en ce moment.
Envers son entourage dans un second temps. Ken s'était juré de ne plus s'ouvrir aux autres aussi naivement qu'il avait pu le faire auparavant. Car son attachemement à certaines personnes l'avait heurté de plein fouet, tant en amitié qu'en amour, et il en avait tout simplement marre de devoir être déçu à chaque fois. Il pouvait sembler froid et distant pour certains élèves mais il n'en avait que faire. Il quittait Poudlard dans 6 mois.

Alors qu'il s'apprêtait à faire demi-tour pour regagner la salle commune, le mur sur lequel il était accoudé, se mit à vibrer légèrement avant de...
Ken n'eut même pas le temps de voir ce qui se passait lorsqu'il trébucha violamment en arrière. *Awch*

Il se releva sans trop de difficulté et réalisa alors ce qui avait causé sa chute. Une jeune Serdaigle, les cheveux légèrement en pagaille, le regard enfoui l'air de vouloir s'excuser, se tenait face à lui.

"Je... Je suis vraiment désolée... Je ne pensais pas qu'il y aurait quelqu'un juste ici... Je ne t'ai pas fait trop mal ?"

Cette phrase, aussi mignone pouvait-elle paraître, arracha un sourire au Poufsouffle.

- Si une fille devait tomber sur moi, au sens propre comme au figuré, j'espère que la prochaine fois ce sera moins douloureux dit-il toujours en souriant.
Ken estimait que le moyen le plus simple de mettre à l'aise cette jeune fille, pour lui montrer que ce n'était rien, était d'user de son humour.

- T'en fais pas, je survivrais. Toi ça va?


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Ven 16 Avr - 22:56

Ouf, il souriait ! Maëdy n’aurait pas à subir toutes sortes de mots désagréables – ceux que l’on prononçait en général lorsque quelqu’un trébuchait sur soi – et avec un peu de chance, pourrait même faire la connaissance de ce jeune homme. Très charmant, en fait. Elle remarqua immédiatement ses yeux verts, et finit par sourire à son tour en entendant son ton plein d’humour.

« Oui, ça va, merci. J’ai l’habitude, alors mon corps finit par ne plus vraiment faire attention à tout ça… »

Et encore une fois, à croire que c’était une coutume chez la Serdaigle, il avait fallu qu’elle se fasse remarquer par sa maladresse. Ne pouvait-elle pas agir comme n’importe qui de normal, sortir de la Salle sur Demande sans courir, évitant ainsi chute et égratignures (bien qu’elle n’en eut aucune, mais il lui arrivait souvent de s’écorcher les mains en rentrant brutalement en contact avec le sol), et croiser cet autre élève au passage. Sans bousculade. Comme un être normalement constitué.

Oui mais voilà, Maëdy était loin d’être normalement constituée, elle avait appris à s’en rendre compte au cours des quinze dernières années de sa vie. Donc pas la peine de faire une thèse intérieure à ce sujet – elle pourrait très bien le faire plus tard. La jeune fille reporta alors toute son intention sur le Poufsouffle, toujours en face d’elle, et lâcha un soupir avant même d’avoir eu le réflexe de le retenir. Elle ajouta précipitamment :


« A chaque fois que je rencontre une personne, c’est parce que je lui tombe dessus d’une façon ou d’une autre, et plus souvent au sens propre qu’au figuré. Alors en effet, ça ne plait pas forcément à tout le monde – je comprends tout à fait – comme les quelques fois où il m’est arrivé de m’agripper à la manche d’un sixième année de Serpentard pour ne pas finir de descendre les escaliers sur le dos, ou encore de m’écraser sur un autre de cette maison lors d’un cours de vol. Hum, pour faire court, il me semble qu’il n’y a que très peu de personnes proches dont la rencontre s’est faite pour ainsi dire naturellement. »

Elle s’interrompit et plissa les yeux pour se remémorer sa première rencontre avec Esmée. Dans le parc en début d’année… Sans chute, ni bousculade, ni rien… Ce qui avait certainement facilité les rapports entre les deux filles. Car à présent, Maëdy n’était pas sûre que son amie prenne bien le fait de se retrouver face contre terre à cause de la Serdy. Et puis elle n’avait pas non plus trébuché sur Dan, lors de ce premier cours de DCFM. Bien que si elle ne lui était pas tombée dessus à cet instant, elle s’était très vite rattrapée…

Un petit sourire barra le visage de Maë tandis qu’elle se rappelait du jour où son flacon d’encre s’était brisé et avait rependu tout son contenu sur le jeune Gryffondor. Puis, comme une micro décharge électrique, elle secoua la tête, comme pour sortir de ses pensées. Elle leva les yeux une nouvelle fois vers le jeune homme qui se tenait devant elle, et reprit :


« Désolée, j’étais encore ailleurs. Hum, du coup, je t’ai freiné ; tu vas certainement être en retard à… là où tu étais en train d’aller… »

Elle esquissa un nouveau sourire d’excuse avant de vérifier si elle était toujours présentable côté vestimentaire – c’était bien le moment de s’en rendre compte. Elle releva la tête d’un coup à peine cinq secondes plus tard et s’exclama :

« Au fait, je m’appelle Maëdy ! – Elle se reprit – Enfin… Je ne sais pas trop si… Non, en fait, on s’en fiche totalement. Désolée, vraiment… Je parle trop, je sais, on me le répète souvent. Mon petit-ami… Je crois que ça le rend dingue, parfois. Hum, par contre, je veux bien connaitre ton nom, comme ça, je le saurais s’il nous arrive de… nous recroiser – je n’espère pas de cette façon évidemment, hein. »

Non, vraiment, il fallait qu’elle demande à son père lors de sa prochaine lettre de lui envoyer du chatterton pour s’auto-bâillonner.
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Mar 27 Avr - 1:07

La première chose qui frappa le Poufsouffle fut la rapidité avec laquelle cette fille, apparement plus jeune que lui, pouvait parler sans s'interrompre. Ken ne put s'empêcher de sourire, il trouvait sa maladresse amusante et plutôt touchante. Le récit du bras agripé à la manche du Serpentard le fit même rire quelques secondes, il baissa les yeux et les releva progressivement, observant ainsi son interlocutrice de la tête au pied, chose qu'il faisait seulement lorsqu'il était lui-même gêné ou au contraire séduit par la personne. Serdaigle recrutait définitivement de très bons éléments.

- Ne t'excuses pas, ça pourrait être pire. Un jour j'étais occupé à me balancer en classe et distrait par un groupe de filles de Serpentard qui passaient dans le parc, je suis tombé de ma chaise. Du coup tout le monde a explosé de rire et moi, ben, j'avais fort mal au derrière. Mais c'était pas ma faute, elles étaient plutôt jolies et le cours d'Histoire de la Magie plutôt somnolant donc tu comprendras que... enfin voilà quoi.

Affichant toujours le même sourire, il remarqua que la jeune Serdaigle s'était mise à rêvasser un instant. Le temps que celle-ci s'en aperçoive et s'en excuse, à nouveau, auprès de lui. Du coup elle ne devait surement pas avoir entendu son récit et c'était tant mieux comme ça, après tout! Cette situation l'avait tellement embarassé il y'a deux ans qu'il s'était juré de ne plus en parler. Mais quand on a en face de soi, une élève pétillante et lunatique à la fois, on s'emporte assez facilement. Pause. Marche arrière. Ok, c'est bon.

« Au fait, je m’appelle Maëdy ! Enfin… Je ne sais pas trop si… Non, en fait, on s’en fiche totalement. Désolée, vraiment… Je parle trop, je sais, on me le répète souvent. Mon petit-ami… Je crois que ça le rend dingue, parfois. Hum, par contre, je veux bien connaitre ton nom, comme ça, je le saurais s’il nous arrive de… nous recroiser – je n’espère pas de cette façon évidemment, hein. »

Ken commençait presque à trouver ça mignon. Cette jeune fille avait clairement su lui arracher un sourire sans aucune difficulté, simplement en étant naturelle et spontanée, et le courant semblait bien passer entre les deux élèves malgré la différence d'âge et de caractère. Car lui était plutôt du genre discret, timide et jouant fort de ses atouts physiques pour attirer les autres à venir vers lui et à engager la conversation. Chose qu'il évitait souvent ses derniers temps, n'ayant à priori, pas grand chose à dire sur ce petit moment de solitude qu'il ressent depuis le début de l'année. C'était compliqué. Mais il ne savait pas pourquoi, tout d'un coup, la discussion qu'il avait entammée - ou plutôt qu'il s'était vu entamé - l'avait brièvement rappelé à quel point il avait l'habitude d'être tout à fait quelqu'un d'autre. Cette fille l'intéressait. Non pas parce que physiquement elle n'était pas désagréable mais plutôt parce qu'elle laissait transparître une intelligence et un charme dingue à travers ses petites mimiques et son long discours. Dommage, elle était en couple apparement.

- Ken. C'est comme ça que je m'appelle, puisque tu demandes. - dit-il souriant par politesse cette fois-ci - et ne t'en fais pas je n'allais nulle part. J'essayais simplement d'accéder à cette fichue salle sur demande mais sans succès. Je pense que ce que je demande est assez abstrait. Surement que la solution doit se trouver ailleurs qu'à l'intérieur de ses quatres murs ou plutôt de ce mur - dit-il en fixant les grosses briques qui le constituait.

Dans un éclair de sincérité et d'humour il ajouta:

- Maintenant, c'est clair que si j'insiste autant que tu ne prononces d'excuses, je risque d'y arriver.

Et il refit ce geste assez fin, qui était d'observer progressivement son interlocutrice de la tête au pied, un sourire en coin.

[HJ: Désolé mais ton RP m'a tellement fait sourire que limite ce que j'écris correspond vraiment à ce qui s'est passé quand j'ai lu ta réponse xD. Aussi, j'ai pas pu résister, voyant que t'avais qqn, d'essayer de lancer une sorte de triangle amoureux histoire de pimenter un peu le jeu :) Dis moi si ça te gêne, j'arrêterais tout de suite!]


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Jeu 29 Avr - 23:39

Perdue dans ses pensées, son subconscient sembla cependant enregistrer ce que le Poufsouffle lui raconta à propos d’une chute en plein cours. Informations qui lui furent restituées lorsque la jeune fille se concentra de nouveau sur la conversation, et elle rit légèrement en répliquant :

« Ça t’apprendra à vouloir regarder des jolies filles ! Bien que ce soit visiblement un comportement normal pour tout être masculin digne de ce nom… »

Maëdy replaça la lanière de son sac sur son épaule d’un geste bref et changea de pied d’appui, en vérifiant une dernière fois qu’elle n’avait rien laissé tomber par terre. Lorsqu’elle releva la tête, elle remarqua en l’espace d’une ou deux secondes que sa nouvelle connaissance semblait la détailler de haut en bas. Usant de toutes ses forces pour ne pas rougir, elle continua simplement de sourire (c’était la seule chose dont elle était toujours capable, dans la plupart des situations – que ce soit par sincérité ou pour masquer un gêne quelconque). Et une fois encore, elle nota sur son bloc-notes intérieur qu’il était très mignon. Et une fois encore, son esprit la rattrapa, outrée.

*Maë, Maë, Maë ! Non mais à quoi tu penses, là ? Tu veux que j’aille chercher Dan pour lui rapporter comment il te dévisage ? Et comment tu le dévisage ?
-Je rêve… Depuis quand sortir avec quelqu’un interdit de faire connaissance avec d’autres garçons ? Et puis, je suis persuadée que Dan ne se gêne pas, lui. Et je ne suis pas comme ça. Alors chut.*


Nouveau débat intérieur, donc seule Maëdy était la spécialiste. Elle affichait donc un air légèrement blasé, mais ceci ne dura qu’un très court instant, car le Poufsouffle reprenait la parole et lui apprenait son nom.


« Et bien, enchantée Ken ! »

La Serdaigle tourna ensuite le regard vers la paroi qui menait à la Salle sur Demande. Etrangement, celle-ci n’avait jamais refusé de s’ouvrir lorsqu’elle était venue. Surprenant, car avec le fouillis constamment présent dans la tête de Maëdy, on aurait pu penser que ces demandes n’étant elles-mêmes pas très claires, la salle aurait pu rester bloquée, comme elle l’était apparemment pour Ken. Alors elle haussa les épaules d’un air étonné, en reprenant :

« Wouah, tu dois désirer quelque chose de compliqué pour qu’elle ne s’ouvre pas. Même pas j’arrive à y entrer, et ce n’est pas peu dire… Sauf si l’on considère le fait que je sais ce que je veux. Mais je ne sais pas si je sais ce que je veux. En règle générale, en fait. Parce que pour les petits détails comme l’envie de dormir en pleine matinée, là, mes pensées sont assez claires – oui parce que j’étais venue dormir là, ma salle commune étant trop éloignée. Mais j’ai du sortir dans l’idée d’aller réviser mes BUSES à la bibliothèque et… Ou alors, tu ne pouvais pas entrer parce que j’y étais déjà ! Mais normalement, n’importe qui peut entrer n’importe quand… enfin, je crois. »

Maëdy s’arrêta et posa un doigt sur son menton, pensive. Puis la dernière phrase de son camarade lui vint et elle plaça sa main dans sa poche.

« Oui, c’est vrai aussi… Je parle et m’excuse trop. C’est une histoire de conscience débile, ne cherche pas à comprendre, ou tu perdrais la tête. » fit-elle dans un petit sourire.

Et il recommença à la détailler des pieds jusqu’à la tête. Avec ce petit sourire en coin qu’elle reconnaissait comme étant typique du genre masculin. Celui qui la faisait craquer chez son petit-ami, celui dont elle riait lorsqu’elle était extérieure à la situation, et celui qu’elle ne savait pas tellement comment interpréter, ici, maintenant.


« Et toi tu es… en sixième, septième année ? »
fut la seule question qui ne lui sembla pas trop idiote à poser.

Elle aurait bien aimé pouvoir communiquer avec Esmée par la pensée. Juste pour connaitre son avis, comme ça. Et pour lui montrer qu'il y avait d'autres garçons très mignons au château, accessoirement.


[HJ : Pas de soucis pour moi ^^' Mais Maë, par contre, j'en sais rien xD.]
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   Jeu 13 Mai - 18:51

Ken était quelqu'un d'assez réservé. Il savait que certains garçons lui enviaient parfois sa beauté et son regard innocent mais il n'en avait jamais fait usage auprès des filles. Bien sur il était sensible aux charmes que celles-ci pouvaient dégager mais heureusement l'histoire veut que ce soit elles qui aient toujours fait le premier pas. Sans doute est-ce la raison pour laquelle il ne s'intéressait presque pas aux filles ordinaires, celles qui aiment s'amuser et passer de bons moments sans forcément se soucier de ce que les jours à venir peuvent apporter à leur relation avec autrui. Non, lui, il ne baissait sa garde que face aux filles qui avaient du caractère, un esprit bien en place du fait d'un passé lourd ou d'une éducation pointilleuse, les filles si fortes à l'intérieur qu'elles n'exposent aux regards extérieurs que leur fragilité féminine, bluffant ainsi leur entourage en faisant preuve de toute la douceur qu'une jeune fille était en état de démontrer. Il espérait tomber sur une fille qui pourrait aussi comprendre ses changements d'humeur complexes et le tirer constamment vers le haut en faisant usage des bons mots aux bons moments ou en restant elle-même tout simplement. Tout cela pouvait sembler exigeant mais Ken ne jouait pas dans la même cour que les autres. Il avait tous les droits de requérir autant de critères. Malheureusement, et ceci explique cela, des filles comme ça il n'en connaissait pas beaucoup. C'est pourquoi il n'était pas ce Don Juan que beaucoup pensent qu'il devrait être.

- En 7ème année, reprit-il calmement à l'adresse de Maëdy.

Cette fille n'était en rien, aux premiers abords du moins, celle pour qui Ken pourrait montrer un intérêt quelconque. Et pourtant, il ne cessait de faire ce stupide mouvement, balancant son regard de haut en bas de la jeune fille, un sourire en coin, baissant définitivement la garde... Il se reprit, légèrement honteux. Cette fille, plus jeune que lui, semblait être heureuse avec le garçon qui partageait sa vie. Et puis même ce serait beaucoup trop tôt pour espérer envisager quoique ce soit, comment pouvait-il se laisser influencé si facilement? D'accord il avait connu des moments difficiles au cours de ces deux dernières années mais ce n'était, en aucune cas, une raison pour avoir des vues sur une gamine de Serdaigle, aussi charmante soit-elle.

- Je.. pense que je vais rejoindre la salle commune, dit-il souriant. Tu dois surement avoir cours, les BUSES approchent et tu n'as pas le privilège que j'ai d'avoir un horaire plus "soft" en raison de mon âge et de la spécialisation que j'ai décidé d'entreprendre en ne suivant que certains cours. Même si je te caches pas que le niveau est assez poussé donc essaie de "profiter" tant qu'il est encore temps, si je peux m'exprimer ainsi. Deux années ça passe très vite. Et crois moi, ça n'empêche qu'il peut se passer énormement de choses entre temps.

Il avait pris le soin de décortiquer sa phrase pour ne pas donner l'impression à son auditrice de balancer un champ de paroles sans suite logique où celle-ci aurait pu facilement se perdre si il n'y allait pas doucement. Car en plus d'être bien gaulé, Ken était plutot doué avec les mots.

- En tout cas, je suis très content de t'être tombé dessus par hasard. Ou plutôt l'inverse, à vrai dire, ajouta-t-il en lançant un dernier clin d'oeil à la jeune Serdaigle avant de s'apprêter à faire demi-tour.


Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Looking for answers [libre?]   



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Looking for answers [libre?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Corbeille-