Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]

MessageAuteur
MessageSujet: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Ven 5 Mar - 23:57

Lyla referma précipitamment la porte des toilettes derrière elle. Mille Gorgones, ils n’avaient donc pas menti. Son dos la déchirait, et elle retint le gémissement de douleur qui ne souhaitait rien d’autre que dépasser la barrière de ses lèvres. Rapidement, elle ôta la veste de son uniforme et inspecta le dos de son chemisier blanc dans l’un des miroirs que renfermait la pièce. La teinte rouge de son sang se propageait lentement, conséquence de la réouverture des cicatrices. Pendant quelques secondes, elle fixa cette étrange tache pourpre qui s’agrandissait au fur et à mesure que le temps s’écoulait, complètement stupéfaite. Elle avait refusé de croire qu’ils en arriveraient là, à employer des moyens aussi vils qu’illégaux. Elle pensait qu’au fond d’eux, il restait tout de même une miette d’affection, quelque chose qui les aurait empêchés de lui infliger ce châtiment aussi injuste que cruel et immérité. Elle était leur propre fille, enfin !

Un peu plus tôt dans la matinée, alors qu’elle prenait son petit déjeuner tout en discutant chiffon avec les autres filles de son dortoir –celles qui étaient à peu près supportables – un grand hibou s’était contenté de lâcher une lettre à côté de sa tasse de thé puis avait fait demi-tour en un rien de temps. Elle avait très bien reconnu le volatile comme appartenant au manoir familial, et eut peur en baissant les yeux de tomber sur la Beuglante tant redoutée. Il n’en était rien, la lettre semblait le plus normal possible. Elle ne s’était pas méfiée et l’avait ouverte.
Une drôle de poudre lui avait sauté au visage, mais en si petite quantité que personne d’autre ne sembla le remarquer. C’est à ce moment-là que la jeune femme avait compris qu’elle s’était fait avoir, et elle était loin d’imaginer à quel point. Un rapide coup d’œil à la lettre dans l’enveloppe la confronta avec la dure réalité. Sa mère lui apprenait qu’elle venait très certainement d’inhaler une poudre hautement maléfique, pour ne pas dire qu’il s’agissait de Magie Noire, et que durant toute la journée, dès qu’elle ne se comporterait pas comme elle et son mari attendaient qu’elle le fasse, ses cicatrices se rouvriraient de telle manière qu’elle aurait l’impression de recevoir de nouveaux coups de ceinture.

Horrifiée, Lyla ne s’était pas attardée dans la Grande Salle, de peur que la punition n’ait lieu en public. Elle avait fourré le morceau de papier vivement dans son sac, bien décidée à le brûler dès qu’elle le pourrait. Elle avait monté les marches quatre par quatre jusqu’au quatrième étage. Elle avait un livre à rendre à la bibliothèque avant de se rendre en cours, puis une fois sortie du sanctuaire de Mme Pince, elle s’était de nouveau dirigée vers les escaliers pour se rendre à son premier cours. Et dans un couloir, elle l’avait croisé. En train de discuter avec une fille de Serdaigle, quelqu’un dont elle ignorait jusqu’au nom, probablement car cela s’accordait aux principes de la famille Lacombe. Elle ressentit une pointe de jalousie en voyant un de ses ex petits amis ainsi, en pleine séance de drague. En plus il avait vraiment l’air pathétique, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’il essayait de la séduire. La fille lui tournait le dos, elle ne pouvait donc pas voir quelle était sa réaction.

Alors qu’elle dépassait le couple sans leur prêter plus d’attention, une douleur lancinante la saisit, et elle dut se rattraper au mur tandis qu’un gémissement de douleur très bref s’échappa de sa bouche. Pourtant, alors qu’elle mourrait d’envie de se laisser glisser contre le mur et de ne plus bouger, la Poufsouffle s’était forcée à l’action, et avait trouvé refuge dans les toilettes des filles, à quelques mètres de là. Elle doutait que quelqu’un l’ait suivie, car sa plainte, malgré tout, était restée particulièrement peu bruyante. Question d’habitude, sans doute.
Le tissu du chemisier lui collait à la peau, et c’était une sensation très désagréable. Hélas pour elle, elle n’avait vraiment pas le temps d’aller chercher de quoi se changer au dortoir. Lyla remit sa veste sur ses épaules, puis fit face au miroir. Elle était aussi pâle qu’un mort. Elle s’observa plus attentivement, remettant ses cheveux en place soigneusement, puis sortit de son sac deux accessoires dont elle ne se séparait plus depuis la rentrée en septembre : son stick de rouge à lèvres, et son crayon khôl noir. Posant le premier sur le rebord du lavabo, elle commença par retracer un trait noir autour de ses yeux, puis rangea l’instrument dans son sac. La douleur se faisait moins forte, mais elle savait que cela reviendrait plus tard.

Alors qu’elle appliquait consciencieusement le rouge sur ses lèvres, la porte s’ouvrit dans le reflet du miroir, et les yeux de la blondinette s’agrandirent de surprise. Manquant de faire tomber son tube, elle se retourna vivement vers l’intrus, l’air hébété.


« Mais qu’est-ce que tu fiches ici ? Les toilettes des garçons, c’est de l’autre côté du couloir, je te rappelle ! »

Prestement, elle boutonna sa veste, de peur que le sang ne se soit trop propagé sur le tissu et soit visible à l’avant. Cela appuyait sur les blessures, et elle en aurait grimacé, mais devant lui, elle retrouvait des réflexes de son éducation stricte. Et puis, c’était aussi certainement parce qu’il était en partie responsable de son état actuel.
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Lun 8 Mar - 1:37

Morten tentait de traverser le quatrième étage à toute vitesse, bousculant plusieurs élèves au passage. En effet, après avoir beaucoup trop trainé dans la Grande Salle pour le petit-déjeuner, il se trouvait à présent quasiment en retard à son prochain cours, qui était celui de Métamorphose. Et tout le monde savait que le professeur McGonagall n’aimait pas tellement que les élèves ne soient pas à l’heure… En fait, elle ne tolérait pas grand-chose. Et Morten l’avait bien compris, depuis toutes ces années passées dans sa salle de classe. Et même s’il n’avait jamais vraiment eu de problèmes avec la directrice des Gryffondors, sauf peut-être la fois où William et lui avaient failli se battre en plein cours. Deux jours plus tôt, un match de Quidditch les avait opposés, et ils ne s’en étaient pas sortis indemnes…

Mais tandis que le Serpentard évitait ce qui semblait être un de ces idiots de Gryffondors, il remarqua une jeune fille, un peu plus loin, se tenant au mur avec une expression sur le visage plutôt étrange… Comme si quelque chose lui faisait mal, physiquement parlant. Mais elle ne resta pas longtemps ainsi, et la jeune Poufsouffle (qu’il reconnut grâce à son uniforme) fila aussitôt, après avoir enfilé sa veste. Intrigué, mais surtout inquiet – car il avait cru apercevoir des tâches de sang, dans son dos – il hésita quelques instants, mais décida d’oublier son retard. Il se précipita donc à la poursuite de l’élève, et remarqua bien assez vite qu’elle s’était réfugiée dans les toilettes des filles. Morten s’immobilisa donc, se disant que le fait d’entrer dans cette pièce n’était pas forcément bon pour lui. Surtout qu’il était tout à fait normal qu’une fille aille dans les toilettes des filles. Ce qui n’était pas son cas. Et puis, il était un Serpentard, de toute façon, alors qu’est-ce qu’il pouvait en avoir à faire ? Il était déjà assez en retard, pas question de perdre encore plus de temps à cause d’une Poufsouffle. Mais si… si c’était vraiment du sang qu’il avait aperçut dans son dos ? Qui l’avait blessée ?


*Ce ne sont pas tes affaires, Morten, va en cours maintenant !*

Cependant, malgré sa tête qui lui criait de passer son chemin, le jeune homme ne put se résoudre à s’obéir, et avança.

Lorsqu’il ouvrit la porte des toilettes, la jeune fille – qui était en train d’ajouter une couche de noir sur des yeux déjà assez maquillés – se retourna brusquement et lui rappela en s’écriant qu’il n’avait rien à faire ici. Cependant, durant le court instant qui précédait celui où elle reboutonnait précipitamment sa veste, Morten eut la confirmation de ce qu’il avait cru voir quelques minutes plus tôt : le dos de cette fille était tâché de sang. Puis il leva les yeux vers son visage, et quelque chose le frappa. Il connaissait cette Poufsouffle… Il fouilla en quelques secondes au plus profond de sa mémoire afin de se repasser en tête la plupart des filles avec lesquelles il était sorti mais aucune ne correspondait vraiment à celle qui se tenait devant lui. Et pourtant, son visage lui disait quelque chose…
Mais s’il ne disait pas quelque chose, là, tout de suite, maintenant, il aurait l’air encore plus idiot qu’il ne l’était d’habitude.


« Qui t’as fait ça ? » demanda-t-il d'une voix à peine audible. « Tu... devrais aller à l'infirmerie, tu ne crois pas ? »

Son instinct de Serpentard l’aurait poussé à déguerpir sur le champ, surtout qu’elle allait certainement s’énerver un peu plus qu’elle ne l’était déjà, mais… il lisait dans le regard de la jeune fille quelque chose qui lui paraissait être plus grave qu’il ne l’était… Comme si quelque part, c’était lui le coupable.

*Mais c’est qui ?!*
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Lun 8 Mar - 14:29

La situation était devenue encore plus ridicule, si cela était possible. Ils se fixaient l’un l’autre, et Lyla voyait bien que Morten semblait décontenancé. Elle-même, elle en cherchait la cause. Il faut dire que déjà, elle était surprise par son ton presque compatissant et inquiet. Comme s’il se souciait de ce qui pouvait lui arriver depuis qu’ils étaient sortis ensemble. Et surtout après ce que lui et Carter lui avaient fait subir, c’était la charité qui se moquait de l’hôpital… Sauf si… Cette simple idée lui donna envie de rire tellement c’était pathétique. Il ne la reconnaissait pas. C’est vrai qu’elle s’était réellement métamorphosée pendant l’été, mais de là à être méconnaissable pour l’un de ses ex petits amis, c’était risible. Enfin, comme elle ne pourrait pas le duper sur ses blessures, elle déboutonna sa veste et laissa échapper un soupir silencieux de soulagement… avant d’attraper sa baguette et de la pointer sur lui.

« Alors c’est vrai ce qu’on dit : les beaux garçons n’ont rien dans la cervelle… »

La jeune femme doutait que le Serpentard reconnaisse le son de sa voix. Elle n’avait pas été une grande bavarde pendant leur relation, avec Daniel non plus d’ailleurs. Que leur aurait-elle dit ? Ils ne venaient pas du même monde et ils ne l’auraient jamais comprise. Elle en avait eu la preuve quand ils avaient découvert tous les deux qu’ils sortaient avec la même fille. Ils ne lui avaient pas laissé de temps pour s’expliquer ou même s’excuser, et ils l’avaient traînée dans la boue. Car qui pouvait être intéressé par les états d’âme d’une pauvre petite Sang Pur riche qui avait tout ce qu’elle désirait ? Suite à cela, ses “connaissances” ne lui avaient plus adressé un seul mot. Elle était devenue une renégate, un paria parmi les siens. Et tous les autres, qu’elle avait fait semblant de mépriser pour s’accorder au désir de ses parents, ne l’en avaient pas plus acceptée. Heureusement pour elle, quelques filles de Poufsouffle lui offraient un peu de soutien. La plupart étaient sorties avec carter ou Nielsen, et savaient précisément ce qu’elle traversait, avec les groupies qui ne cherchaient qu’à la prendre au piège. Elles trouvaient même très drôle le fait que les deux garçons se soient fait avoir, et Lyla avait trouvé en elles de fidèles amies.

Pendant qu’elle repensait à tout cela, la Poufsouffle observait distraitement le jeune homme face à elle. Au moins, elle avait eu du goût dans ses choix de premiers copains. Même si c’était très dur de se départager entre les deux, Nielsen avait certainement un petit quelque chose en plus de Carter. Ça devait tenir au fait qu’il se montrait beaucoup moins froid en privé qu’en public, alors que Carter était toujours tout joyeux et rieur avec tout le monde (sauf avec les Serpentards, en bon petit Gryffondor qui se respecte). Et puis elle se rappelait aussi d’une fois où ils avaient croisé la sœur du vert et argent. Le regard du garçon était devenu très doux, et étrangement, cela lui avait fait penser à Alekseï.
Morten avait eu droit à son premier baiser. Est-ce qu’il s’en était rendu compte quand il l’avait embrassée ? C’était lui le premier qui lui avait demandé, ce jour-là, d’être sa petite amie. Elle s’y revoyait, avec ses nattes blondes et son air de petite fille sage, hypnotisée par les yeux bleu gris comme une vulgaire marionnette. Il s’était montré charmant, lui portant son sac quand il était trop lourd, l’attendant à la sortie de ses cours avec un fruit au cas où elle aurait faim. Carter était d’un genre différent : il l’avait fait beaucoup rire à l’aide de plaisanteries, l’avait emmenée voler sur son balai… Lequel des deux avait appris le premier qu’il n’était pas le seul, elle ne savait pas : ils étaient venus la trouver quasiment ensemble pour lui remonter les bretelles.

Lyla ramena une mèche blonde en arrière, puis murmura un sort d’insonorisation et ferma la porte magiquement. Après et seulement après cela, elle cessa de le menacer de sa baguette et s’appuya contre un des lavabos. Comment allait-elle procéder ? Elle ne pouvait pas le laisser partir alors qu’il savait qu’elle avait quelque chose. Et puis, peut-être qu’il lui en voulait toujours de ce qu’elle avait fait, auquel cas il se servirait de cette scène pour l’enfoncer encore plus… Un pli barra son front, signe qu’elle réfléchissait. Elle n’allait quand même pas l’enfermer dans les toilettes pendant la journée. D’abord, une autre fille risquait de le trouver, et si c’était une de ses groupies, elle pourrait abuser de lui, et cela, la jeune fille ne se le pardonnerait pas. Même si elle n’avait pas appréciée les remarques ou les injures, elle ne voulait pas s’abaisser à ce point. Et puis, si jamais on découvrait que c’était elle qui avait enfermé Morten Nielsen, non seulement elle aurait des ennuis avec le directeur et les professeurs, mais aussi avec ses parents et les harpies. Donc c’était une très, très mauvaise idée.


« Il faut toujours que tu me compliques la tâche… Ce que j’ai, ça ne te regarde plus depuis l’an dernier. Ça ne regarde personne d’autre que moi, et j’ai pas très envie que l’école soit au courant. Qu’est-ce que je vais faire de toi ? »
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Mer 10 Mar - 2:06

Le Serpentard eut un imperceptible mouvement de recul lorsque la Poufsouffle pointa sa baguette magique sur lui. Et ce qu’elle dit l’étonna ; qu’avait-il fait encore ? Par pur reflex, il sortit également la sienne de sa poche, mais ne la brandit pas. Il la tint seulement bien fermement, prêt à toute riposte.

*En fait, si, tu es vraiment crétin… Tu l’as enfin reconnue ?*

Mais oui ! Ce visage, cette couleur d’yeux, ces cheveux blonds… C’était cette fille, Lyla Lacombe, celle qui s’était bien joué de lui, et de cet imbécile de Carter, l’année précédente. Et la raison pour laquelle il ne s’en était pas souvenu immédiatement était qu’elle avait changé. Oui, la jeune fille s’était littéralement métamorphosée et… il s’en rappelait totalement, maintenant. Il se souvenait de leur relation, se souvenait qu’il l’avait énormément appréciée parce qu’elle avait été différente des autres groupies lui tournant autour. Elle avait été discrète, calme, douce… Et peut-être ce petit côté mystérieux, aussi… Mais elle l’avait énormément déçu, par la suite. Et ils ne s’étaient pas gênés pour le lui faire comprendre, Carter et lui. Sur le moment, ils l’avaient méprisés au plus haut point, et ne lui avaient plus jamais adressé la parole. Il se détendit aussitôt et fis dans rictus :

« Alors c’est toi… Ta métamorphose m’a un peu embrouillé l’esprit, pardonne-moi. Il faut dire aussi que tu n’y es pas allée de main morte… Je suppose qu’il y a une raison. J’y suis pour quelque chose ? Moi et notre ami Dan, je veux dire… »

Puis le bruit de la porte se refermant le fit se retourner, et il serra sa baguette un peu plus. Effectivement, elle n’avait plus rien de la petite blondinette toute sage dont il avait eu le premier baiser. Car oui, Morten s’en souvenait. Mine de rien, il savait déceler ces choses là… Même s’il ne voulait pas le montrer ; sa carapace de Serpentard dur et froid était toujours là pour envelopper toute sensibilité, que seuls certains étaient capables de percer.

Mais tandis que Lyla s’installait contre l’un des lavabos, Morten fit disparaitre l’idiot et inutile rictus de son visage et alla se placer en face de son ex petite amie, adossé entre deux portes de cabines. De toute façon, son cours de métamorphose était à bannir de son emploi du temps pour le moment, alors autant ne pas faire les choses à moitié. Il croisa les bras, baguette toujours en main, après avoir posé son sac à ses pieds, et reprit d’une voix sérieuse :


« Tu crois vraiment que je vais aller m’amuser à le crier sur les toits ? Et je suis conscient que ça ne me regarde pas, mais… tu ne peux pas rester comme ça ! »

Mais elle n’avait pas l’air vraiment décidée à lui parler. Et finalement, si elle n’en avait pas envie, alors Morten n’allait pas la forcer. C’était à elle d’agir… Le Serpentard soupira, décroisa ses bras et continua :

« Tu n’as rien à faire de moi, je peux encore me débrouiller tout seul. En revanche, je ne sais pas si ta veste résistera encore longtemps aux tâches de sang. Et puis… même si je suis sensé être un méchant vilain Serpentard, tu dois savoir que je ne mords pas toujours. »

Il ne savait pas vraiment comment réagir face à une telle situation… Si les blessures venaient à empirer, alors il n’aurait par contre plus d’autre choix que de l’emmener à l’infirmerie… Mais en croisant son regard, il ne put s’empêcher de penser qu’il pourrait très bien partir et la laisser seule, puisque c’était ce qu’elle voulait, apparemment. Après tout, c’était elle qui l’avait « trahi » en premier. Mais la rancune s’était peut-être un peu estompée depuis l’année précédente, et il savait que malgré ce qu’elle tentait de faire paraitre, Lyla n’allait pas bien.

HJ : Je suis vraiment désolée, mais j'ai écrit ça aux alentours de minuits, donc ce n'est pas forcément très bien (d'autant plus que je n'arrive à rien en ce moment u_u). Donc désolée si c'est totalement à côté de la plaque :/ Je tenterais de me rattraper à la prochaine réponse... =)
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Jeu 11 Mar - 12:39

    “Tu es une Sang Pur Lyla. Cela veut dire que tu es bien au-dessus de tous les autres sorciers dans le monde, et seuls te sont égaux les autres Sangs Purs. Les Moldus valent encore moins que les Elfes de maison, parce que ces créatures ont au moins quelques pouvoirs, tandis que les autres sont aussi efficaces que de la bouse de dragon. Les Sang de Bourbe et les Sangs Mêlés, tu ne dois pas leur parler. Ils ne sont pas comme toi, leur sang est souillé par les cafards.”


La voix cinglante d’Irina résonna dans sa tête tandis que, livide, Lyla voyait un éclair blanc passer devant ses yeux. Ses mains serrèrent le rebord du lavabo, allant jusqu’à faire blanchir ses jointures tant les muscles étaient contractés. La douleur redoubla alors que la poudre faisait à nouveau son effet maléfique. Le cri de souffrance resta coincé dans sa gorge, et ses yeux se baissèrent vers le sol. Elle avait mal. Ces mots… sa mère les lui avait dits le jour où elle avait presque tué un de ses camarades de jeu. Quand celle-ci l’avait emmenée pour une séance de shopping, qu’elle lui avait offert tout ce qu’elle pouvait désirer, si ce n’est l’amour véritable de ses parents. Kupo était enfermé dans le coffre, et Irina sirotait une boisson à l’arrière de la voiture. La petite fille qu’elle était alors n’avait pas compris entièrement le sens de ces paroles, mais elle les avait gravées dans sa mémoire. Ce qui expliquait pourquoi elles ressortaient des méandres de son esprit maintenant.

Nielsen était un Sang Mêlé. Carter était un Né Moldu. Si elle leur adressait le moindre mot aujourd’hui, la punition recommencerait. Quelle ironie du sort ! Quand enfin, elle aurait pu peut-être lui expliquer, elle avait peur de parler si c’était pour souffrir le martyr. Ils étaient face à face désormais, même si quelques mètres les séparaient. Elle ignora les premières paroles que lui adressa le Serpentard. Pensait-il sincèrement qu’elle lui avouerait la raison de son changement d’apparence ? Il avait avalé trop de jus de citrouille celui-là, s’il croyait qu’avec le mépris dont il avait fait preuve, elle retomberait dans ses filets.

La Poufsouffle faisait tourner sa baguette entre ses doigts pendant qu’elle réfléchissait. Visiblement, il était sincère quand il disait qu’il n’irait pas le crier sur les toits. Elle pouvait toujours déverrouiller la porte, et comme ça, il s’en irait, et elle pourrait elle-même retourner à son dortoir pour se changer. Inutile d’espérer assister au premier cours, c’était bel et bien fichu, mais pour les autres, elle aurait suffisamment de temps pour se préparer mentalement à affronter cette journée. Sauf que la lueur dans les yeux bleu gris qu’elle apercevait, elle ne l’aimait vraiment pas. Cette espèce de détermination, elle l’avait déjà vue une fois, c’était quand il lui avait demandé de sortir avec lui. Il était comme un pitbull ce garçon, il ne lâchait jamais prise. Et là encore, il semblait bien qu’elle en soit à nouveau la cible. C’était hors de question. La jeune femme ne savait pas ce qu’il avait l’intention de faire, mais elle l’en empêcherait.

Elle était un adversaire très difficile à battre sur deux terrains : le vol – et Morten en jugerait bientôt lors du prochain match de Quidditch qui opposerait Poufsouffle et Serpentard – et les sortilèges, qui étaient sa matière préférée. Et malheureusement pour lui, sa cinglée de famille faisait aussi dans la Magie Noire –preuve en était de son dos. Elle connaissait des sorts dont le simple nom en aurait fait dresser les cheveux sur la tête des professeurs. Bien sûr, elle ne les avait jamais utilisés à Poudlard et n’espérait pas avoir à recourir à cet autre côté d’elle-même, sous peine de se faire renvoyer, voire même envoyer à Azkaban. Mais ce n’était pas les envies qui la démangeaient, quand les groupies lui bousillaient son dernier devoir ou lui lançaient une énième injure…

Quand il eut fini de parler, Lyla pencha la tête sur le côté et le fixa étrangement. Qu’est-ce que c’était que cette inquiétude superficielle pour sa veste ? On aurait dit une fille qui s’inquiétait pour son brushing… Depuis quand il faisait dans le côté efféminé ? Enfin, c’est vrai que c’était un bon conseil tout de même, mais pas vraiment celui qu’elle s’attendait à recevoir. Ah ! Il essaierait de l’emmener à l’infirmerie. Voilà ce qu’il mijotait, ce vil manipulateur… Il pouvait toujours essayer, il allait être bien reçu ! D’un mouvement de la main et d’un murmure, la porte fut rouverte. Avec une révérence théâtrale et un sourire ironique, la blondinette lui désigna la sortie. Elle était silencieuse depuis quelques minutes maintenant, et elle se doutait que le Serpentard n’allait pas en rester là. Aussi ajouta-t-elle :


« Je te libère, va… Ni toi ni moi n’avons envie de passer plus de temps ensemble. Je t’ai assez vu pour le restant de l’année… »

Sa baguette était toujours pointée sur le jeune homme. Une simple assurance vie…
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Sam 13 Mar - 3:27

Morten remarqua la soudaine crispation de Lyla. Il la vit serrer le lavabo de toutes ses forces, comme pour s’empêcher de hurler, ou de s’effondrer sous la douleur. Car même si elle tentait de le masquer, le Serpentard se doutait bien que ses blessures dans le dos n’étaient pas indolores. Pris de panique, il ne savait pas quoi faire. Elle ne voulait pas de son aide, il ne pouvait pas l’emmener de force à l’infirmerie, et de toute façon, il n’avait pas envie de rester toute la journée près d’elle. Mais il ne pouvait cependant non plus se résoudre à s’en aller sans rien faire… Quoi que, dans la situation inverse, il aurait certainement agit de la même façon que la jeune fille. Mais là n’était pas le problème. Ce dernier était encore de connaitre la raison du malaise de la Poufsouffle ensanglantée qui se tenait devant lui. Il avait beau faire partie de la maison la plus méprisée du château, il n’était pas si insensible pour autant.

Mais le regard que Lyla lui adressa ne lui plut pas vraiment. On aurait dit qu’elle se moquait intérieurement de lui. Non, en fait, c’était réellement le cas. Exaspéré, Morten lâcha un soupir sonore et tourna légèrement la tête lorsqu’elle déverrouilla la porte d’un coup de baguette magique. Et d’après l’expression de son visage, il avait plutôt intérêt à déguerpir sur le champ s’il ne voulait pas créer plus de tensions qu’il n’y en avait déjà. Elle avait décidé qu’elle n’aurait pas besoin de lui ; parfait. Il n’avait plus qu’à retourner en cours, alors. Il répondit d’une voix sèche :


« Très bien, je ferais en sorte que nos chemins ne se croisent plus, à l’avenir. »

Même s’il n’en pensait pas un mot. Il ne tenait évidemment pas à harceler la Poufsouffle jour et nuit pour connaitre la cause de ses blessures, c’était à la fois totalement idiot et inutile, mais il se doutait bien qu’elle vivait quelque chose de beaucoup plus douloureux qu’elle ne laissait y paraitre. Mais son côté Serpentard le poussa à ouvrir la porte et à sortir de la pièce sans un regard en arrière.

[HJ : Je ne sais absolument pas si tu comptes clôturer le RP là (en même temps, je n'imagine pas Lyla courir après Morten pour finalement tout lui raconter xD), mais si tu préférais que Morten reste, alors j'éditerais... Et désolée pour la longueur, vraiment :/ Et en fait, je ne sais même pas si ce que j'ai écrit veut dire quelque chose ^^']
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Lun 15 Mar - 13:32

Avec un certain étonnement, Morten finit par s’en aller. Lyla se frotta les yeux doucement, histoire de s’assurer qu’elle ne rêvait pas. Lui aussi semblait avoir changé, s’il se mettait à laisser tomber aussi facilement maintenant. Il n’était pas comme ça avant. Enfin, c’était aussi sûrement parce qu’il s’en fichait complètement, d’elle et ses problèmes. Quand la porte fut refermée derrière lui, la Poufsouffle retira enfin sa veste et souleva un pan du chemisier, avant de grimacer. De longues traînées de sang descendaient jusqu’à sa jupe, et certainement plus bas encore. Et même en se tordant le bras de toutes les manières possibles, elle fut très vite obligée d’admettre qu’elle ne pourrait pas se soigner toute seule. Or, si elle allait à l’infirmerie, elle se doutait qu’une enquête aurait lieu afin de savoir qui ou quoi était la cause de ces marques et de ces blessures.

Lyla baissa la tête et regarda ses chaussures pendant un instant. Elle réfléchissait. Franchement, elle avait bien choisi son jour pour les talons aiguille. Remettant sa veste le plus rapidement possible, elle ouvrit la porte des toilettes et jeta un coup d’œil dans le couloir. Il était déjà loin, mais elle voyait encore sa tête qui dépassait celles des autres élèves. Elle reboutonna son vêtement et s’élança assez vivement dans la foule, tentant, vainement, d’appeler le Serpentard.


« Nielsen ! »

Rien. Il ne semblait pas l’entendre.

« NIELSEN ! » hurla-t-elle cette fois.

Mais le jeune homme continuait d’avancer. Pourtant, elle était certaine que ce coup-ci, il devait l’avoir entendue. Il faisait exprès pour la ridiculiser, et pour ça, elle le détestait. Surtout que cela lui rappelait le jour où les deux rivaux avaient appris pour elle, et ce jour-là aussi, elle avait essayé de courir après lui, mais il l’avait ignorée. Accélérant le pas, elle finit par le rattraper. Elle avait failli se tordre la cheville, son dos lui faisait horriblement mal, mais il n’était plus qu’à un mètre d’elle. Du bout des doigts, elle réussit à attraper un pan de la veste du Serpentard, et, tirant doucement dessus, le força, sinon à s’arrêter, au moins à se retourner.

« Morten, s’il te plaît… »

Lyla le fixait de ses deux prunelles mercure, essayant de rester digne dans sa douleur. Son visage reflétait toute sa souffrance ainsi que l’effort qu’elle avait dû fournir pour qu’il accepte une dernière fois de la regarder.

« Je ne peux pas l’enlever toute seule. Je… Aide-moi, s’il te plaît… »
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Mer 17 Mar - 18:05

Se mêlant à la foule des élèves qui s’était agrandie en à peine quelques minutes, Morten se dirigeait dans la direction opposée à celle des toilettes des filles qu’il venait de quitter. Il fallait maintenant qu’il trouve une excuse plausible pour justifier son retard. Il ne pouvait évidemment pas parler de Lyla. Il laisserait son imagination faire une fois qu’il serait en face du professeur McGonagall. Mais alors qu’il bousculait une première année pour passer, il entendit une voix féminine l’appeler par son nom. La Poufsouffle avait donc décidé de le rattraper… Mais Morten ne s’arrêta pas pour autant. Ce ne fut que lorsque la main de la jeune fille attrapa sa veste qu’il se retourna enfin, et son regard heurta ses yeux gris. Il fut surpris de constater qu’elle avait retiré son masque, qu’elle ne cherchait plus à cacher sa douleur. Elle l’implorait du regard, et il ne put faire semblant d’y rester insensible plus longtemps. Morten se retourna complètement, réalisant l’effort surhumain dont elle avait du faire preuve pour parvenir jusqu’à lui, bien malgré elle. Car une chose était sûre : si elle se tenait devant lui en cet instant, c’est qu’elle ne pouvait pas faire autrement. Il poussa un léger soupir de soulagement en la voyant réclamer de l’aide avant de saisir son bras et de l’entrainer calmement dans les toilettes qu’ils venaient de quitter.

Après avoir refermé la porte derrière eux, il se rendit compte que le sang s’était répandu jusque sur la jupe de Lyla. Qu’est-ce qui provoquait une telle chose ? Tentant de rester le plus impassible possible, Morten aida la jeune fille à retirer la veste, et chercha le meilleur moyen de l’aider.


« Ça te fait toujours mal ? »
demanda-t-il en passant l’ensemble de la chevelure de la jeune fille sur son épaule afin de mieux distinguer son dos.

Et il se rendit compte d’une chose. Cela l’aurait certainement fait rire dans un autre contexte, mais là, il avait surtout peur de la réaction de Lyla. Qui avait sans doute calculé ce détail bien avant lui. Morten se recula légèrement et se racla la gorge avant de reprendre :

« Hum… Il va falloir retirer ton chemisier, si tu veux que j’arrive à quelque chose. Pour soigner les plaies, je veux dire. »

Et voilà. Il allait encore passer pour le Serpentard pervers et vicieux. Mais ce n’était pas le moment d’en faire tout une citrouille. Il fallait tout d’abord trouver une solution pour stopper les saignements. Morten fouilla dans sa tête un sortilège adapté à la situation, en attendant que Lyla ne retire son vêtement. Il se souvint d’une formule qu’il avait lue lors d’une des rares fois où il avait mit la tête dans un bouquin, quelques semaines auparavant. S’emparant alors de la baguette qu’il avait remit dans sa poche en sortant la première fois, il murmura cette formule magique, et espéra qu’il ne s’était pas trompé. Il ne manquerait plus que ça. Mais heureusement pour eux, le sortilège eut l’effet escompté : les saignements cessèrent immédiatement, et le liquide écarlate sembla sécher.

« Je pense que les plaies ne devraient pas se rouvrir avant un bon moment. Mais… Je comprends que tu ne veuilles rien me dire, et pardon d’insister, mais… ces blessures sont très graves… Qui te les a infligées ? »
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Mer 17 Mar - 23:50

Bon, au moins, il ne se fichait pas d’elle devant tout le monde. Quoique la saisir par le bras pour l’entraîner dans les toilettes risquait fortement de faire jaser les élèves, à n’en pas douter. Mais Lyla ne prononça pas un mot et suivit Morten docilement. Elle savait qu’elle ne perdait pas tant de sang, contrairement aux apparences, pourtant, elle se sentait faible. Peut-être juste parce que la punition l’anéantissait autant que la première fois. Sans compter les regards haineux, curieux, ou malsains que les autres étudiants leur lançaient. Ça n’allait pas arranger sa réputation. Il laissa passer en premier, puis ferma la porte derrière lui. Retrouver l’atmosphère calme des toilettes fut apaisant. Puis le Serpentard lui demanda si elle avait toujours mal. Elle ne put s’empêcher de se montrer ironique.

« Non, je nage en plein nirvana, ça ne se voit pas ? » Puis, se rendant compte que ce n’était pas la meilleure façon de le remercier alors qu’il aurait très bien pu la laisser en plan, elle reprit : « Pardon. En fait, j’ai le dos complètement engourdi, j’ai l’impression de ne plus rien sentir. »

Naturellement, sa fierté avait repris le dessus et elle avait menti. Cela ne fut que plus douloureux quand il l’aida à retirer sa veste. L’arrière du chemisier était pourpre, et le sang s’épandait devant le vêtement comme une flaque qui se serait élargie au fur et à mesure qu’on y déversait de l’eau. Puis elle sentit ses cheveux être déplacé. Pour un peu, elle en aurait rougi, mais elle se rappela vivement que leur relation était finie depuis longtemps, et que si Morten était là, c’était seulement, et très certainement, parce qu’il avait pitié d’elle. Quand vint le moment de retirer son chemisier, cependant, elle ne put s’empêcher de sourire. Ce n’était vraiment le genre de situation dans lequel elle s’était imaginé un scénario avec elle et Morten aux premiers rôles. C’était à la fois horriblement gênant pour elle, puisqu’il allait la voir à moitié nue, et en même temps très drôle car le jeune homme l’avait trouvé jolie à une époque, il avait été attiré par elle, alors la voir se déshabiller ne le laisserait pas insensible, du moins c’est ce qu’elle croyait.

Lyla déboutonna un à un les boutons en nacre, puis fit glisser le tissu le long de ses épaules et de ses bras. Le vêtement tomba au sol dans un bruissement léger. Elle devait aussi dégrafer son soutien-gorge, qui barrait son dos et croisait plusieurs cicatrices rouvertes. Elle cachait sa poitrine d’un bras et tenait ses cheveux de l’autre.


« Ah bon, ce n’est pas pour une séance de pelotage que tu me demandes ça ? Déjà que toute l’école doit penser ça maintenant qu’ils nous ont vus rentrer dans les toilettes, grâce à la réputation que toi et Carter avez bien voulu me faire, je suis sûre que si quelqu’un rentrait maintenant, il penserait ça. Enfin, mieux vaut une réputation de traînée que la vérité… »

Finalement, Morten sembla trouver une formule pour arrêter les saignements, après quelques minutes de silence. Et son dos arrêta de la piquer comme si elle s’était frottée avec des orties. D’un mouvement expert que seules les filles maîtrisaient, elle agrafa son soutien gorge. Au même moment, le jeune homme lui posa à nouveau la question, à savoir qui était le responsable de ses blessures. La Poufsouffle repoussa ses cheveux dans son dos, et, mains sur les hanches, elle le dévisagea. Elle ne se souciait visiblement pas d’étaler ses charmes à la vue de son camarade, et, penchant la tête sur le côté, analysa soigneusement ce qu’elle allait répondre.

« La première fois, ou aujourd’hui ? Quoique les deux sont liées en fait puisque les cicatrices ne font que se rouvrir de la même manière qu’elles m’ont été infligées. » Lyla le fixa droit dans les yeux à l’instant où elle lui révéla : « C’est mon père. Et s’il a tenu à en venir là, c’est parce que, grâce au scandale que vous avez créé, Bazilien est allé cafter, alors qu’il en aurait peut-être été autrement. »

La jeune fille ramassa son chemisier et lui lança un sort pour qu’il reprenne sa couleur d’origine. Tandis qu’elle enfilait les manches, elle reprit :

« Alors c’est sûr que c’était trop la honte d’avoir partagé la même fille en même temps, pardon pour le préjudice, mais après tout, je ne savais même pas qui vous étiez. »
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Sam 20 Mar - 17:03

Le Serpentard tenta de fixer entièrement son intention sur les blessures de Lyla, et non sur le fait qu’elle se trouvait devant lui à moitié nue. Mais Morten était un garçon de dix-sept ans, et il était difficile d’y rester insensible. Et il retint son petit sourire narquois au creux de sa bouche, exprimant l’ironie de la situation. Il était en effet très probable que tous les autres élèves présents dans le couloir les aient vus entrer dans les toilettes - des filles - et se soient posé de nombreuses questions. Surtout que la plupart étaient au courant de ce qu’il était arrivé l’année précédente.

« A vrai dire, je n’ai pas non plus une réputation d’enfer… Mais je le vis bien. J’aurais pu être laid. Ce qui aurait ruiné ma vie, je pense. Parce qu’on a beau dire le contraire, mais le physique aide beaucoup, dans certains cas. Mais rassure-toi, je ne suis pas sorti avec toi juste parce que tu es jolie… Enfin, ce n’est pas vraiment le problème. Pas maintenant, en tout cas. »

Puis elle remit son soutien-gorge, tandis que Morten replaçait sa baguette magique dans sa poche. Cependant, elle se retourna pour répondre à sa question, et le Serpentard ne put s’empêcher d’hausser les sourcils avec l’ombre d’un sourire, mais il reprit aussitôt son sérieux lorsqu’il entendit ce que Lyla lui dit. Comment… comment un père pouvait-il faire ça à sa propre fille ? Même si Morten savait que toutes les familles n’étaient pas soudées et vivant dans l’harmonie totale, il s’étonnerait toujours des comportements ignobles des parents envers leurs enfants. Serpentards ou pas. Et le pire, c’est que d’après la jeune fille, ces blessures, il en était en partie responsable.

« En même temps, je ne suis pas devin. Je ne pouvais pas savoir. Et puis… sans vouloir être plus méchant que je ne semble déjà l’être, tu es autant responsable que moi ou Carter. »

Il regarda Lyla nettoyer son chemisier et le revêtir et lui rappeler qu’elle n’avait alors aucune idée de leurs identités. Et Morten ne put s’empêcher d’ajouter :

« Et moi, je pense qu’il m’est encore impossible de savoir avec exactitude qui tu es. La preuve en est que tu as tellement changé, je ne t’avais presque pas reconnue. »

Le Serpentard se dirigea de nouveau vers la porte, et regarda l’heure sur sa montre. Il allait vraiment devoir trouver une bonne excuse s’il tenait à la vie. Une main sur la poignée, il se retourna une dernière fois vers la Poufsouffle, et lui dit :

« Je pense que tu n’as plus besoin de moi. J’essaierais de me tenir loin de toi, si ça doit contribuer à rouvrir tes cicatrices. Je ne suis pas sadique à ce point là. »
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Jeu 25 Mar - 11:51

Lyla reboutonnait son chemisier tranquillement pendant que Morten lui parlait. C’était vrai qu’elle avait beaucoup changé, en partie grâce à lui. Elle jeta le même sortilège qu’elle avait lancé sur le tissu blanc pour lui rendre sa couleur d’origine à sa jupe et sa veste, puis enfila cette dernière et la boutonna également. Elle passa une main dans ses longs cheveux blonds pour leur donner un effet de coiffé-décoiffé puis jeta un coup d’œil dans le miroir pour s’assurer que son reflet lui convenait suffisamment pour sortir. Puis elle se retourna vers le Serpentard et haussa les épaules.

« Je ne vous en veux même pas pour tout ce qui m’arrive, tu sais… Au contraire. »

Alors qu’il regardait sa montre, prêt à partir, la jeune fille se rapprocha de lui. A cause d’elle, il était sûrement en retard en cours, et pendant un instant, elle eut des remords. Puis une idée germa dans son esprit, et son sourire enjoué revint rapidement sur ses lèvres. Sans qu’il ait le temps d’ajouter quoi que ce soit, elle l’embrassa très brièvement, puis se recula.

« Merci pour tout Morten… Et désolée pour ça. »

Son poing partit très vite en direction du visage du jeune homme, et ce mouvement fut suivi d’un craquement des deux côtés. Avant qu’il riposte, Lyla s’était déjà sauvée dans le couloir en tenant sa main. Alekseï lui avait appris à se battre avec l’aide de Bazilien avant qu’elle n’entre à Poudlard, car tous les deux savaient qu’un jour ou l’autre, leur jeune sœur aurait besoin d’y recourir, ne serait-ce que pour repousser un garçon trop entreprenant. Seulement, ils avaient visiblement oublié de lui dire que ça ferait aussi mal. Au moins, elle était presque certaine qu’elle avait cassé le nez de Morten, et qu’il devrait aller à l’infirmerie. Elle venait de lui fournir une excuse pour avoir loupé le premier cours de la journée, elle espérait seulement qu’après l’avoir insultée de tous les noms, il finirait par s’en rendre compte.

Elle laissa retomber sa main, qui lui fit un mal de chien. Elle s’était sûrement cassé un doigt ou deux en prime, ce qui la fit grogner. Puis elle partit dans un grand éclat de rire quand elle réalisa ce qu’elle venait de faire : elle avait frappé Morten Nielsen, toutes les groupies allaient la pourchasser à mort. Encore heureux qu’elle avait utilisé sa main gauche alors qu’elle était droitière.
Poufsouffle

avatar
Lyla Lacombe
Poufsouffle
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 27
Messages : 44
Mornilles : 922
Où suis-je ? : Très bonne question...

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Pur
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   Jeu 25 Mar - 20:16

Avant qu’il ne passe la porte, Lyla s’approcha de lui et son visage sembla soudain s’illuminer. Soit c’était rassurant et elle ne lui en voulait pas – peut-être même qu’elle le remercierait pour l’aide qu’il venait de lui apporter – soit… Soit elle avait le même air qu’Abigail avait eu avant de le planter au milieu du hall d’entrée, ce qui ne présageait rien de bon. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de préparer son cerveau à toute potentielle attaque, la Poufsouffle avait posé ses lèvres sur les siennes, durant un très court instant. Morten écarquilla les yeux, tentant de faire fonctionner les quelques neurones se courant après dans sa tête, même si à vrai dire, il n’en eut pas réellement le temps : il reçut une douleur violente au niveau du visage. Une fois de plus. Mais qu’avaient-elles toutes à vouloir le défigurer à chaque fois qu’elles croisaient son chemin ? Il allait finir par changer d’orientation sexuelle, si ça continuait. Quoi que non… ce serait du gâchis. Il était trop beau. Ces demoiselles le regretteraient.

« Mais qu’est-ce qui… te prend ?! » parvint-il à articuler recroquevillé, les deux mains sur son nez endolori, tandis qu’elle filait.

D’un geste brusque, il poussa la porte et tenta de rattraper Lyla, mais elle courrait vite et était déjà loin. Lâchant une poignée de jurons, le Serpentard se retourna et observa les dégâts dans le miroir. Pas de doute, elle l’avait bien amoché. Pourquoi avait-elle fait ça ?! Il avait tout fait pour rester le plus correct possible (dans sa définition à lui), et voilà comment elle le remerciait ? Décidément, il n’y comprendrait jamais rien, à cette espèce d’être vivant. Les femmes. C’était vraiment n’importe quoi.

Il n’était à présent plus question d’aller en cours dans cet état. Bien que cela lui donnât un côté boulet aventurier, il ne pouvait rester avec une telle faille dans sa beauté naturelle. Il allait donc devoir passer par l’infirmerie… Au moins, il avait une excuse pour justifier son absence. Dans un soupir, Morten plaqua une main contre son nez cassé et sortit des toilettes des filles. Il n’était jamais autant entré et ressorti de cet endroit en si peu de temps… Et il espérait sincèrement que ça n’aurait plus à se reproduire.


*Elles devraient former un club spécial Morten-putching-ball, Emma, Abigail et elle… Non mais j’te jure…*

Lorsqu'enfin il passa les portes de l'infirmerie, ses neurones firent enfin la connexion entre tout ce qu'il venait de se passer... Cette Lyla était vraiment tordue.

RP clos
Serpentard

avatar
Morten Nielsen
Serpentard
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 23
Messages : 295
Mornilles : 1416

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]   



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Endroit insolite pour discussion toute aussi bizarre [Morten]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Poudlard :: Quatrième Etage :: Toilettes des filles-