Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Chapitre 2 Les insultes

MessageAuteur
MessageSujet: Chapitre 2 Les insultes   Lun 22 Fév - 12:49

[Ndlr : Toutes les informations qui suivent viennent de l'Encyclopédie Harry Potter et sont les propriétés intellectuelles de JK Rowling.]

"comme n'importe quel gobelin"
Utilisé par Winky pour qualifier l'attitude malséante de Dobby.

"mule"
Appeler un centaure ainsi est une grave insulte qui pourrait entraîner la mort de celui qui la profère.

"Sang de Bourbe"
Mot injurieux qui n'est pas utilisé en bonne compagnie.

"Traître à son sang"
C'est un sorcier de sang-pur qui n'insiste pas sur la pureté de son sang et son maintien.
Les familles de sang-pur ont tendance à former un cercle fermé et à être condescendantes vis à vis des sang-mêlés ou des sorciers d'ascendance moldue. Un sang-pur qui n'est pas d'accord avec ces préjugés est appelés "traître à son sang".
En général, le terme est utilisé (principalement par les sang-purs comme une insulte, mais aussi ironiquement de la part des personnes visées) pour désigner un sorcier ou une sorcière sang-pur qui n'adhèrent pas à l'extrême fanatisme de la conscience des sang-purs.


Dernière édition par PNJ le Lun 22 Fév - 13:13, édité 1 fois
Créature

avatar
Le Choixpeau Magique
Créature
Date d'inscription : 12/10/2009
Messages : 96
Mornilles : 0

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Chapitre 2 Les insultes   Lun 22 Fév - 12:54

[Les insultes qui suivent ont été inventées par les joueurs]

Face de Grand-père Glupy dont la mère se serait accouplée avec un titanesque Fludubluck rose et vert au poil soyeux.
Par Ozzy Pittorease


Origine : Dans le monde des sorciers, nul n’ignore l’existence d’une secte réputée pour sa cruauté, et sa fureur naturelle. Cette secte recrute ses adeptes parmi la longue lignée de créature qui la fondée, il y a des millénaires de cela. Une sorte de mafia, où chaque figure tient un rôle très particulier, à savoir que le dernier arrière arrière arrière… petit fils sera charger de la torture envers les opposants ; la mère de ce dernier de l’endoctrinement des plus jeunes, ou le grand père de semer la terreur chez les moldus, par exemple. Cette secte n’est autre que la secte des Glupy ( ou Glupytos, pour les rares philosophes Grecs qui se sont risqués à en parler ). Les Glupy sont tellement immondes que pour la santé de vos jeunes esprits il est préférable de les imaginer informes, d’oublier leurs griffes acérées ou leurs yeux qui ne sont que de vastes trous béants, suintants de pus et de sang, et où milles insectes grouillent, attirés par l’écoeurante putréfaction de leurs chaires. Tous ne se ressemblent cependant pas, même si bien sûr le même air de « famille » se retrouve toujours sur leurs « faces » répugnantes ! Le grand père pour sa part, qui est bien connu des moldus et plus particulièrement des enfants qui l’ont familièrement surnommé le « croque-mitaine », est un monstre de perversion. Long et filiforme, il se glisse silencieusement sous les lits, et une fois venue minuit, inonde de sa laideur les yeux innocents en arborant fièrement ses noirâtre dents. En somme, le Grand-père Glupy illustre la chose la plus horrible et la plus odieuse que le monde ait connu, et insulter quelqu’un de cette manière nécessite obligatoirement une haine féroce.
Le Fludubluck quant à lui, est une bête bien étrange. Le plus souvent de couleur jaune soutenue, il peut s’accaparer à la forme d’un canard, ou d’un voilier pour les plus imaginatifs. Cette bête est de part sa taille très imposante, environnant les 35 mètres de haut, mais bien peu méchante. En réalité, elle est tellement niaise, qu’elle n’a absolument pas la notion du bien et du mal, et se contente de ronronner avec insistance lorsqu’un quelconque courageux se risque à la toucher. Bien trop massive pour se déplacer, elle a élut domicile à même la surface de l’eau, se laissant nonchalamment glissée au grès des courants, voyant ainsi du pays. Il est inscrit dans les registres historiques qu’arrivée à la mer morte elle s’est mise à couiner frénétiquement, produisant un bruit si aigus que toute la population marine en mourut sur le coup, et que depuis aucun poisson ne s’y risque plus. Personne n’a jamais vraiment su le pourquoi d’une telle agitation, mais certains affirment qu’il s’agissait d’un chant destiné à attirer un partenaire pour l’accouplement. Bien étrange coïncidence, un autre Fludubluck fut aperçu à quelques kilomètres de là au même moment, celui là bleu azure, se confondant avec l’eau, mais nulle rencontre n’eut lieu. Et même si, chacun s’accorde encore aujourd’hui à penser que jamais la fécondation n’aurait pu se déroulée normalement, les deux principaux acteurs de cet acte étant tellement stupides, qu’ils n’auraient jamais deviner comment s’y prendre. Depuis ceci, notre Fludubluck jaune continu sa virée sans fin vers d’autres mers, sans but, le regard morne. Seulement heureux de vivre.

Gravité : Sur une échelle de 1 à 5.
XXXXX : le genre d'insulte qui vous donne froid dans le dos. Faites sortir les enfants !

Vieille Patacitrouille décomposée.
Par Maëdy Seewol


Origine : La Patacitrouille est une sucrerie sorcière plutôt appréciée, faite à base de citrouille (si on se fie au nom). Cependant, comme tout aliment normalement constitué (bien qu'on puisse se poser des questions quant à la normalité de certaines friandises sorcières), la Patacitrouille vient à perdre de son éclat au fil du temps (si elle n'est pas mangée, évidemment), et commence à se décomposer. Et c'est là, où ça se gatte. Ayant moi-même été propriétaire d'une Patacitrouille pourrie (en fait, j'avais simplement oublié la présence dudit bonbon au fond de mon armoire), je peux vous assurer que ça ne sent pas bon. Et que ce n'est pas beau à voir. Et qu'on a plus du tout envie de la manger (sauf si l'on est un troll). Donc si on traite une personne de "vieille Patacitrouille décomposée", cela signifie en quelque sorte qu'elle ne sent pas bon, et qu'elle n'est pas jolie. Mais on peut très bien tourner ça autrement, et lancer cette insulte même si la personne visée est belle et a une odeur agréable.
Gravité : Sur une échelle de 1 à 5.
XX : une insulte relativement banale
Autre : /

Plitmicpouet pourri.
Par Joshua Starks

Origine : Le Plitmicpouet, de son nom scientifique Malodorus Infectus, est un petit buisson très commun, dont les feuilles, un fois écrasées, dégagent une odeur pestilentielle. Ses propriétés étonnantes furent découvertes par un sorcier répondant au nom de Jack Plitmick, d’où le nom du petit buisson. Suite à ses nombreuses expériences avec la plante, Jack fut bientôt surnommé Plitmickpouet le Pourri, à cause de l’odeur qui s’émanait sans cesse de lui.
Gravité : Sur une échelle de 1 à 5
XX : une insulte relativement banale
Autre : /
Créature

avatar
Le Choixpeau Magique
Créature
Date d'inscription : 12/10/2009
Messages : 96
Mornilles : 0

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 2 Les insultes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Notice d'utilisation :: Grimoires :: Le Langage Sorcier de A à Z-