Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Snowy day... [Esmée]

MessageAuteur
MessageSujet: Snowy day... [Esmée]   Dim 20 Déc - 23:20

« Il neige ! »

Voici les premières paroles de Maëdy en ce samedi matin hivernal, le nez collé contre la fenêtre de son dortoir. Les gros flocons de neige voltigeaient en tout sens, et certains venaient s’écraser de l’autre côté de la vitre, sous l’œil émerveillé de la jeune Serdaigle. Non, ce n’était pas la première fois qu’elle voyait la neige (chose qui serait étonnante après avoir passé plus de quatre ans à Poudlard), mais elle adorait simplement la voir tomber. Pour elle, c’était la magie du ciel, la magie de la nature…

Elle s’habilla à tout vitesse, enfilant trois pulls, une pair de collants épais sous un jean, enroula l’écharpe bleu & bronze autour de son cou, enfonça un bonnet péruvien sur sa tête, et après avoir fourré dans son sac monnaie, baguette magique et mouchoirs, elle enfila ses gants et se précipita hors du dortoir en courant.

Maëdy ne s’arrêta de courir qu’une fois arrivée dans le hall d’entrée, où elle avait rendez-vous avec Esmée. Elles avaient prévu de se rendre à Pré-Au-Lard ensemble. Et bizarrement, jusqu’ici, il ne lui était rien arrivé : pas d’ébouillantage sous la douche, pas d’erreur en s’habillant, pas de chute dans les escaliers… Tout allait bien. Mais tout laisser supposer que quelque chose lui arriverait plus tard… Mais Maëdy, par principe, ne s’en préoccupa pas pour le moment. En attendant son amie, elle ajusta son bonnet, et chanta quelques paroles.

« I can feel you all around me… »

Esmée arriva enfin. Et elles se dirigèrent ensemble vers le village voisin, devant pour cela affronter le vent terriblement glacial de l’extérieur. Mais la présence de la neige avait comme un effet apaisant sur Maëdy, et elle ne râla pas tout le long du chemin comme elle en avait l’habitude lorsqu’il faisait un sale temps. Non, elle trouvait simplement le paysage magnifique, enveloppé sous cette légère mousse blanche et brillante. Et lorsqu’elles passèrent le portail de l’enceinte du château, la Serdaigle lâcha le bras d’Esmée et courut se jeter dans un tas de neige, en dehors du chemin. Elle s’allongea sur le dos et fit un ange à l’aide de ses bras et ses jambes, en criant à son amie de venir la rejoindre. Mais voyant qu’elle ne réagissait pas, Maë se redressa en s’arrêtant de rire. Mais cela ne dura pas : en moins de dix secondes, elle avait rassemblé de la neige entre ses mains, et lancé la boule en plein sur la joue d’Esmée, un nouvel éclat de rire s’échappant de sa bouche. Puis elle se releva, prête à s’enfuir suite à la potentielle vengeance de la Gryffondor.

Elles arrivèrent dans la rue principale de Pré-Au-Lard environ une demi-heure plus tard.
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Lun 21 Déc - 14:25

Ce matin, Esmée s'était réveillée très tôt alors que son réveil n'avait pas sonné. Par la fenêtre de son dortoir, le soleil n'apparaissait pas laissant place à un paysage blanc avec un ciel de la même couleur. De beaux gros flocons tombaient. Esmée, complètement émerveillée, poussa un petit cri de joie, le nez collé contre la fenêtre, ce qui réveilla quelques Gryffondoriennes qui lui râlèrent après. Se retenant de rire, elle alla prendre une douche chaude puis s'habilla seulement d’un pull, d'une veste épaisse, d'un collant, pantalon et une paire de gant. Elle hésita à prendre son bonnet mais le laissa dans son dortoir, voulant que les flocons de neige se déposent dans ses cheveux. Puis elle sortit du dortoir de bonne humeur et, inconsciemment, claqua la porte, qui cette fois-ci réveilla la quasi totalité des dormeuses du Samedi matin. Esmée dévala les escaliers à grande vitesse puis sortit de la salle commune pour aller en direction de la Grande Salle. En chemin, elle se rappela qu'elle avait laissé sa baguette sur sa table de chevet, et mieux valait la prendre lorsqu'on allait à Pré-Au-Lard, par pure et simple précaution. Elle remonta donc les escaliers puis arriva devant la porte des dortoirs et posa une oreille contre pour savoir si les filles dormaient ou non. Mieux valait éviter les crises d'hystérie de bon matin. Ne lui parvint que des ronflements et de lourdes respirations. Un garçon de Gryffondor passa devant Esmée, à moitié endormi les yeux boursoufflés traduisant sa courte nuit. Il la regarda bizarrement puis passa sa route après l'avoir salué d'un signe de la main. Esmée essaya d'ignorer le passage du Gryffondorien et rentra dans la chambre sur la pointe des pieds. Elle attrapa sa baguette et ressortit de la même façon en refermant délicatement la porte.
Elle alla se remplir un peu l'estomac dans la Grande Salle qui était extrêmement silencieuse puisqu'il y avait uniquement trois ou quatre personnes, Esmée y comprit. Elle prit le temps d'avaler plusieurs verres de jus de citrouille et de mangeait les bons petits plats qu'avaient concocté les elfes. Elle sortit de la grande salle d'un pas dansant et un peu félin grâce à sa bonne humeur. On pouvait presque la comparé à un beau petit elfe. Elle trouva Maë chantant dans le hall. Arrivée à son niveau, Esmée déposa un bisou sur sa joue et la Serdy lui empoigna le bras. Elles partirent toutes les deux d'un pas décidé vers la sortie du château. Puis Esmée se mit à chanter sur le chemin pour "meubler" le silence. Puis pour s'amuser, elle ouvrit la bouche pour manger les flocons mais elle faillit tomber car Maëdy avait lâcher son bras sans qu'elle s'y attende pour s'amuser à aller faire l'ange dans la neige. Et Esmée continuait à essayer de manger les flocons lorsqu'une boule de neige l'heurta en pleine poitrine. Elle regarda doucement Maëdy qui se relevait et lui lança une boule de neige qui la toucha en pleine tête. Elles se livrèrent une bataille puis finirent par se résoudre à arrêter pour aller à Pré-Au-Lard. Esmée reprit le bras de Maëdy et avant d'arriver, elle se rappela qu’il fallait absolument qu’elle lui demande quelque chose.


« Dis-moi. Est-ce que tu as vu Dan ces derniers temps ? »

Grand sourire innocent aux lèvres. Esmée était curieuse et espérait bien que Maëdy craquait pour le beau Gryffondor. Puis lorsqu’elles arrivèrent à Pré-Au-Lard, elles firent plusieurs allers-retours ne sachant pas où aller.

« Bon Maë, nous sommes toutes les deux. Aucune de nos connaissances à l'horizon. Donc... ca te dirais qu'on déjoue un peu les règles qui nous sont imposées ? En allant dans un bar pas trop autorisé pour notre âge par exemple ? »

Esmée avait de nouveau fait apparaître un grand sourire. Puis les yeux pétillants, elle la regarda d’un air de chien battu pour que la Serdy accepte sa proposition.


Dernière édition par Esmée Jones le Jeu 31 Déc - 16:03, édité 1 fois
Gryffondor

avatar
Esmée Jones
Gryffondor
Date d'inscription : 20/10/2009
Age : 23
Messages : 1645
Mornilles : -132

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Ven 25 Déc - 4:35

*Tu vois, tu as voulu faire la maligne et jouer avec la neige ! Ben maintenant, tu es trempée, et tu as froid…*

« J’ai froid… »

Maëdy et Esmée avaient atteint le village, et marchaient dans l’avenue principale, qui était d’ailleurs magnifique, sous cette couverture blanche. En fait, aux yeux de la Serdaigle, tout était plus beau, sous la neige. Et alors qu’elle hésitait sur laquelle des boutiques elles allaient se rendre en premier, une question s’échappa de la bouche de son amie. Question qui ne la laissa pas de marbre…

« Si j’ai vu Dan ? Haha, c’est marrant que tu me poses cette question parce que… hum… »

Maëdy prit soin de ne pas regarder Esmée dans les yeux. En fait, elle n’était même pas du tout retournée vers cette dernière, laissant son regard vagabonder parmi les flocons de neige. Et elle sentait que ses joues étaient déjà écarlates.

« Ces derniers temps ? Pas vraiment. En fait, je ne l’ai pas revu depuis qu’il… qu’on… que vous m’avez sauvée du lac, quoi. »

*Et tu aimerais tant te retrouver une nouvelle fois blottie dans ses bras, parce que tu te sentais tellement en sécurité contre lui, et que tu ne peux pas t’empêcher de penser à ses beaux yeux quasiment à chaque instant ! Tu es sensée lui dire, ça ?*

« De toute façon, je serais bien forcée de le revoir un jour, car si j’ai bien compris, il compte, avec William, recommencer une nouvelle virée nocturne. Et que tu n’oserais pas ne pas m’inviter… »

Réalisant ce qu’elle venait de dire (et ce qu’elle n’avait pas dit, accessoirement), Maëdy s’arrêta, et tira sur le bras de la Gryffondor. Elle la regarda droit dans les yeux d’un air affolé et s’exclama :

« Tu n’oserais pas faire une chose pareille, hein ? Je veux continuer à me promener la nuit avec toi et D… enfin, avec toi. Et c’est vachement plus drôle quand on est à plusieurs… et évidemment, je ne tomberais plus dans le lac. Promis ! »

*Tu réalises que tu as presque totalement dérivé du sujet, là ? Il faut que t‘arrêtes de t‘emballer comme ça, Maë…*

Et les deux amies continuèrent leur petite marche pendant un moment, car elles n’avaient pas vraiment décidé de l’endroit où elle devaient aller. Après avoir longuement débattu sur le fait d’aller dans un bar interdit aux jeunes de leur âge (ce que Maëdy avait évidemment refusé en premier temps), elles commençaient à s’y diriger. Les filles atteignirent bientôt une petite ruelle déserte, où elles s’engagèrent afin de trouver l’entrée du pub.

*Non mais… Tu te rends compte de ce que tu es en train de faire ? Tu veux encore enfreindre les règles ? Mais où est passé ta sagesse Serdaiglienne, bon sang ?!*

Et pour une fois, sa conscience marquait un point. Maëdy ne le sentait pas vraiment, ce coup là. Autant aller aux Trois Balais, ou encore chez Madame Pieddodu, c’était quasiment la même chose. Et elles s’y sentiraient mieux. Dans tous les sens du terme. La jeune Serdaigle s’arrêta donc une fois de plus et dit d’une voix inquiète à son amie :

« Esmée, finalement, je ne crois pas que ce soit une si bonne idée… Il y a d’autres façons de s’amuser et… et… »

Mais ses mots se perdirent. Elle avait détourné le regard et observait à présent l’extrémité de la ruelle. Quelque chose était là. Et ce n’était pas normal. Une étrange sensation l’envahit alors, sensation qu’elle avait déjà ressentit ailleurs. Maëdy lâcha la main de la Gryffon et s’avança lentement vers la chose invisible qu’elle fixait. Mais plus elle approchait, plus elle se rendait compte que ce n’était pas si invisible que ça. C’est plutôt une forme opaque, mais très légèrement, car elle pouvait facilement voir à travers. Et encore cette sensation d’hypnotisation… Elle avait déjà vu et ressentit ça. Elle s’avançait, encore, et toujours aussi lentement. Que se passait-il ? Pourquoi ne réagissait-elle plus ?

Mais la voix d’Esmée la sortit de sa bulle. Et Maëdy réalisa que son amie lui criait après depuis déjà quelques minutes… Elle se retourna donc, mais sa tête tourna. Elle voulut répondre à la Gryffondor, lui crier que quelque chose n’était pas normal - bien qu’elle l’eut déjà remarqué, la prévenir qu’elle allait s’effondrer d’une seconde à l’autre… Mais aucun son ne pouvait sortir de sa bouche. Tout était au ralenti…

Quand soudain, une secousse la réveilla brusquement. Maëdy n’avait pas détourné son regard du visage d’Esmée, mais quelque chose la heurta en plein dos, et la fit voler en avant. Elle atterrit brusquement à quelques centimètres du mur de pierre, et tout lui revint alors en flash. La silhouette blanchâtre et lumineuse, le vol plané, le sursaut, la chute… et l’eau glacée. Voilà, c’était exactement le même cas de figure, les mêmes ressentis… Sauf que la forme brillante n’était pas là. A moins que… Oui, ce ne pouvait être que ça. L’espèce de chose à moitié opaque qu’elle avait longuement fixé, c’était elle, la silhouette du parc, l’autre nuit. Mais pourquoi ne lui apparaissait-elle pas de la même manière aujourd’hui ? C’était étrange… Mais tout ce qui se déroulait était tellement étrange que Maëdy se demandait si cela valait vraiment la peine de chercher à comprendre…

Mais la jeune fille se sentit à nouveau quitter le sol, et quelques secondes plus tard, elle atterrissait au milieu d’un tas de cartons. La force agissait de nouveau. Mais dans quel but ? Que lui voulait-elle ? Et Esmée ? Où était-elle ? S’était-elle aussi faite attaquée par la chose ?

Des larmes d’affolement et de peur naquirent au bord de ses yeux. Sa lèvre saignait, et un puissant mal de tête l’avait envahi. Elle se sentait en danger, totalement seule et perdue, et aurait alors aimé avoir des bras protecteurs autour d’elle, pour la rassurer.


*Voyons, ce n’est pas le moment de désespérer ! Et tu n’es pas seule ! Esmée n’est pas loin… Il te suffit juste de lever le nez de ces fichus cartons et de regarder autour de toi…*

Alors Maëdy écouta cette petite voix intérieure, et se retourna, faisant de nouveau face à la ruelle. Et effectivement, son amie était là. En vie. Elle lui cria :

« Esmée ! ESMEE ! Il… Il faut s’en aller d’ici ! »
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Ven 1 Jan - 21:42

Esmée avait l'impression que Maë n'osait pas vraiment répondre à sa question, enfin de toute façon la jeune Serdaigle était très gênée. Elle bégayait, hésitait. Lorsque Maëdy réussit à faire comprendre à Esmée qu'elle ne l'avait pas revu, la Gryffon se dit aussitôt qu'il faudrait bien qu'elle force la main au destin. C'est-à-dire en agissant seule de son côté, mais elle ne réussirait jamais à faire quelques chose seule, elle aurait donc besoin de l'aide de Will. Celui-ci ne serait probablement pas contre, du moins elle l'espérait et elle était donc en train d'élaborer un plan, qui se dit-elle pourrait fonctionner à merveille. Mais son amie vint l'interrompre, totalement affolée. Elle martyrisait les joues d'Esmée en les écrasant entre ses deux mains, ainsi elle avait quelques difficultés à répondre.

« Mais calme toi ! Arrête de stresser comme ça. Oui, tu viendras. Mais de toute façon tu le reverras bien en cours, c'est obligé. »

Mais Esmée rigolait déjà de ce qu'elle allait faire. C'était une bonne idée mais il fallait croiser les doigts pour que Maë et Dan ne se vexent pas. Et puis de toute manière, ce ne serait qu'un service rendu.
Puis Maëdy refusa la proposition d'Esmée. Apparemment ses instincts de Serdaigle avaient repris le dessus. Peut-être qu'au final ce n'était pas une si mauvaise chose. Mais la rouge et or, aussi téméraire fut elle, s'approcha quand même d'un pub mal fréquenté qui était juste à côté des deux jeunes filles. Elle regarda par la petite fenêtre de la porte. Elle avait lâché la main de Maë, et essayait de se rattraper.


« Mouais, peut-être que t'a pas tord finalement. C'est vrai que ça n'a pas l'air très sain. Enfin en même temps, c'est normal puisque ça nous ai interdit... Et puis en plus, tous les hommes qui sont là-dedans n'ont pas l'air vraiment sobre. C'est vrai qu'on risque de se faire agresser. Et si ca s'trouve, y en a qui sorte de Saint Mangouste et qui sont complètement fou. »


Elle marqua une pose et jeta un regard sur la droite. Juste à l'entrée, elle aperçut plusieurs trois ou quatre têtes de morts. Elles chantaient et parlaient bruyamment, si bien qu'Esmée était capable d'entendre ce qu’elles racontaient. Une musique émanait d'un endroit inconnu du pub. De la fumée stagnait au plafond. Plusieurs femmes passaient entre les tables pour servir des verres remplies, pour la plupart, de Whisky Pur Feu.

« Mais où est-ce qu’on va aller alors ? »

Esmée se retourna remarquant que son amie ne répondait pas mais elle eut la facheuse surprise de remarquer que son ami n’était plus derrière elle.

« Maë ? »

Esmée avança et remarqua que la Serdy était dans une ruelle bien trop sombre, pour s’y promener.

‘’ Mais qu’est-ce qu’elle fait là-bas ? Elle qui ne veut pas aller s’aventurer dans le bar elle ne devrait pas aller là. ‘’


« Maë !! Reviens. Ou est-ce que tu va !? »

La bleu et bronze daigna se retourner mais elle n’eut pas le temps de répondre à la Gryffon puisqu’elle fut éjectée dans les airs pour retomber à quelques centimètres du mur. Alors Esmée sortit sa baguette et couru à l’entrée de la ruelle sombre, puis se retourna en face du pub, baguette brandit, prête à défendre son amie mais elle ne vit absolument rien. Elle essaya de lancer plusieurs sorts par ci et par là. Mais Maë se refaisait de nouveau attaquer. Affolée, la Serdaigle fit face à Esmée qui accourait vers elle et l’interpelait.

« J’avais remarqué. Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce qui se passe ? »

Mais Esmée ne lui laissa pas le temps de répondre. Quelque chose leur en voulait et plus particulièrement à Maëdy qui avait vraiment besoin d’aide. Alors le plus rapidement possible, Esmée attrapa Maë par le bras et la tirait pour que les deux jeunes filles puissent fuir. Esmée et Maëdy fuyaient dans les rues de Pré-Au-Lard. Elles fuyaient quelque chose d’inconnu et d’invisible. Et Esmée se devait de sauver son amie. Alors pour essayer d’échapper à ce quelqu’un ou quelque chose, une idée qui n’était pas des meilleurs, germa dans la tête d’Esmée. C’était peut-être le seul moyen d’échapper à l’agresseur. Alors elle attrapa la main de Maë et partit en direction de la Cabane Hurlante. Mais juste avant d’y entrer, devant le grand jardin recouvert de neige, Esmée s’accroupi derrière une grosse roche, et obligea Maëdy à s’accroupir aussi. Peut-être que cela ferait une protection aux sortilèges qui étaient lancés de nulle part. Car Esmée avait besoin d’expliquer à Maëdy ce qu’elle avait prévu de faire.

« Bon Maë, écoute. Je sais que ce n’est pas forcément la meilleure des choses à faire mais c’est peut-être le seul moyen d’y échapper. J’ignore l’origine de ce qui t’a attaqué mais il faut qu’on aille s’abriter quelque part. Et l’abri le plus proche, c’est la Cabane Hurlante. Je sais que c’est angoissant mais on a pas le choix. C’est soit ça, soit on se bat contre quelque chose d’invisible. »


Et elle espérait que jamais personne ne soit au courant de ce qu’elle allait faire. Personne. Surtout Dan, car elles allaient prendre le risque de se faire peut-être passer un savon par le Gryffondorien.
Gryffondor

avatar
Esmée Jones
Gryffondor
Date d'inscription : 20/10/2009
Age : 23
Messages : 1645
Mornilles : -132

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Ven 8 Jan - 17:05

Maëdy se laissa entrainer par Esmée, n’ayant pas totalement conscience de la direction qu’elles prenaient. Il fallait juste à tout prix s’éloigner de cette chose qui, visiblement, lui en voulait. Mais pourquoi ? Qu’avait-elle fait de mal ? Les deux filles courraient dans le village, mais sans prendre la direction de Poudlard. Elles s’en éloignaient même…

« Esmée, qu’est-ce que… ? »

Mais la Serdaigle n’eut pas le temps de finir de formuler sa question, car son maie accélérait le pas, la forçant à se concentrer pour ne pas tomber. Il ne manquerait plus que ça… Puis Esmée la fit s’accroupir derrière un gros rocher, et lui expliqua son plan à toute vitesse. La Cabane Hurlante ? Un abri ? Quelque chose clochait décidément dans l’esprit de son amie. Comment pouvait-on considérer cette vieille ruine hantée comme un abri sûr ? Et puis… La force invisible semblait s’être éloignée. Elle n’était plus à proximité des jeunes filles, Maëdy le sentait. Elle était redevenue totalement lucide, ceci étant certainement aidé par la course folle qu’elles venaient de faire, mais elle savait qu’il était plus prudent de retourner à Poudlard. Seulement, pour retourner au château, il fallait retraverser tout le village, et si la chose n’avait pas disparu, alors elle les attaquerait sans doute une nouvelle fois. Et si elle se rapprochait ? Et si elle suivait les jeunes filles jusqu’ici ? Fallait-il écouter le conseil d’Esmée et se rendre dans la Cabane Hurlante ? Mais qui pouvait dire que les faibles murs de bois leur assureraient une protection sûre ? Maëdy n’en savait rien, mais il ne fallait pas rester là, elle en était persuadée. Alors sans attendre une minute de plus, et consciente de son silence inquiétait certainement son amie, elle reprit la main de cette dernière, et l’entraina vers la vieille maison. Les traces de leurs pas s’inscrivaient au fur et à mesure qu’elles s’avançaient, et Maë lançait sans arrête des regards derrière elle, comme pour guetter ce qui l’avait attaqué. Mais elle n’était plus là. Elle ne sentait plus cette étrange hypnotisation… Mais mieux valait être totalement en sécurité.

Une fois arrivée sous le perron en ruine, les jeunes filles hésitèrent un instant. Personne ne pouvait ignorer la rumeur qui circulait à propos de cette cabane, et ce, malgré la date de construction récente. Environ quatre ou cinq ans, elle ne s’en souvenait pas vraiment. Mais ce qui était le plus étrange, c’est que depuis qu’elle était là, d’horribles hurlements en sortaient, comme si on avait construit l’esprit qui la hantait en même temps que la maison elle-même. Et la deuxième chose invraisemblable était que l’état de la Cabane semblait se détériorer bien plus vite que toute autre maison (en à peine quatre ou cinq ans, elle donnait déjà l’impression d’être là depuis au moins un siècle), ce qui renforçait la rumeur. Et en pensant à ça, Maëdy déglutit légèrement, avant de pousser la porte.

Un nuage de poussière se souleva et fit tousser les deux amies. Suite à la clarté de l’extérieur, elles mirent quelques instants à s’habituer à l’obscurité. Elles passèrent quelques pièces en silence, sursautant au moindre craquement, au moindre coup de vent, à la moindre chose suspecte. Au bout de quelques minutes, elles traversèrent un couloir, toujours aussi sombre, et arrivèrent ensuite dans une grande pièce. Cette dernière était grande, mais c’était surtout le manque de mobilier qui étonna Maëdy. Il n’y avait qu’une seule autre porte sur leur droite, et, sa curiosité prenant une nouvelle fois le dessus, la Serdy s’en approcha. Et tandis qu’elle ouvrait la porte, elle entendait Esmée qui lui parlait, mais elle ne l’écoutait qu’à moitié. Et lorsqu’elle découvrit ce qui se trouvait derrière la porte, elle coupa son amie :


« Esmée ! Viens voir… C’est étrange, cette espèce de couloir qui semble descendre en profondeur… Et ça résonne ! Et… Il m’a l’air en meilleur état que le reste de la Cabane. Bizarre, non ? »

Elle se retourna vers la Gryffondor et l’interrogea du regard.

« Alors, qu’est-ce qu’on fait ? On attend la tombée de la nuit ici ou on emprunte cet étrange couloir ? »

Mais elle-même n’était pas tellement convaincue. Elle n’avait pas le courage des Gryffondors, ni la malice des Serpentards. Elle avait juste peur. Et à cet instant, elle aurait tellement voulu des bras protecteurs autour d’elle, se sentir rassurée, protégée… Comme elle s’était sentie lorsque Dan l’avait prise contre lui.
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Dim 10 Jan - 2:59

Esmée fut bouleversée par la réaction de la Serdaigle. Elle qui, tout à l'heure refusait d'aller dans un bar malsain, cette fois-ci elle n'hésita pas à aller à la Cabane Hurlante. Si bien qu'Esmée se retrouva entrainer par son amie qui courait à de grandes enjambés. Elles couraient face au vent, ce qui les ralentissait et courir dans la neige n'était pas chose des plus simples. Esmée du mieux qu'elle pouvait, courrait et jetait des sorts pour effacer les traces de pas. Puis arrivées sous le perron, Esmée se retourna une nouvelle fois, jeta un regard sur le grand jardin recouvert de neige de la maison hantée et se retourna pour apercevoir la façade de cette maison si effrayante.

" Mais pourquoi, pourquoi j'ai dit à Maë de faire ça ? "

Elle culpabilisait d'avoir emmener Maëdy dans ses bêtises, une fois de plus. Elles hésitèrent un long moment, puis Maëdy ouvrit la porte. Celle-ci craqua bruyamment comme dans les films d'horreur des moldus. Esmée commençait vraiment à avoir peur. Ce qui s'opposait aux critères de sa maison. Mais en même temps, qui n'aurait pas peur dans cet espèce de manoir hantée ? Un grand nuage de poussière s'éleva d'un endroit inconnu ce qui déclencha une forte toux aux deux filles. Le lieu était très angoissant. Elles passèrent plusieurs pièces très sombre, très noir. Plusieurs souris traversèrent les pièces. A chaque fois, Maëdy et Esmée sursautaient ou poussaient de petits cris. Les pièces n'étaient pas énormément meublées mais ceux ci étaient instantanément recouverts de poussière. La maison était empli de toiles d'araignées, et a un certain moment, Esmée en figea une qui avançait tout doucement dans un coin. Elle n'avait pas peur de ces bestioles mais elle les trouvait immonde et répugnante.

" Quelle horreur. Pourquoi je lui ai dit de faire ça. Et quand je pense qu'on entend des cris qui proviennent de cette maison. Aaaah ! Horrible, horrible, horrible. On va en cauchemardé cette nuit. Je sais ! J'aurais qu'à dormir dans la salle commune. Auprès d'un feu bien chaud. Bon, faut que je rompe le silence. Je sais, j'vais chanter. "

Et c'est ainsi qu'Esmée se mit à chantonner, d’un tempo mélancolique.


« I think I know whats on your minds
A couple words, a great divide
Waiting in the wings a sparing spite
Crawling out the foreground from behind... »


Mais Esmée ne put continuer, se rendant compte de la bêtise qu'allait faire son amie. Celle-ci se dirigeait vers une porte qui se trouvait là, complètement inutile.

« Maë ! Non, ne... »

Mais la Serdaigle avait ouvert la porte. Seulement Esmée aperçut quelque chose auquel elle ne s'était pas attendu. Au lieu de découvrir, quelque chose d'étrange et peut-être même de diabolique ce fut un long couloir d'où émané une fraicheur glaciale. La Serdaigle avait remarqué qu'il y avait une résonance donc cela voulait peut-être dire qu'il y avait une sortie qui menait à un quelconque endroit mais autre que ce lieu maudit. La Serdaigle lui proposa de rester ou d'aller dans ce tunnel mais la Gryffon lui sourit, la prit par la main et elles se faufilèrent dans le couloir noir. Esmée sortit sa baguette et utilisa "Lumos" pour essayer d'y voir un peu plus clair. Le champ de vision s'était élargi d'un mètre et Esmée découvrit que le couloir descendait en une légère pente. Le sol était de terre mais le passage rétrécissait si bien que les deux élèves se retrouvèrent à marcher accroupi.

« Ça va Maë ? »

Désormais, Maë n'avait plus rien à craindre. Si la forme blanche et bizarre qu'elle était la seule à voir devait la ré-attaquer, elle l'aurait fait depuis longtemps.
Elles marchèrent longtemps un quart d'heure, trois quarts d'heure. Esmée l'ignorait. Elle remarqua que le chemin remontait. Enfin la surface ? Quelques secondes après, Esmée aperçut la sortie qui était enseveli de neige. A l'aide de sa baguette, elle déblaya le passage et s'extirpa de ce trou. Elle se releva épousseta et découvrit le château. Un large sourire éclaira son visage.


« Maë ! On est à l'école, c'est un passage... »

Mais elle ne put finir sa phrase. Quelque chose de dur l'avait projeté deux mètres plus loin. Elle tomba sur le ventre et se releva rapidement, commençant à s'énerver. Celui qui avait fait ça allait regretter son geste. Mais lorsqu'elle se retourna, elle eut la mauvaise surprise de découvrir l'imbattable, l'implacable, l'invincible. L'increvable. Le saule cogneur. Elle savait qu'un sort existait pour qu'il s'arrête de frapper tout ce qui lui tomber sous la feuille. Mais quelle formule ? Elle ne l'avait pas encore appris. Elle lâcha plusieurs injures et courut en direction du trou pour prévenir son amie de ne pas venir car elle voyait déjà celle-ci qui sortait la tête.

« MAE ! Ne sort pas ! »

Mais elle ne put rejoindre la Serdaigle. Le saule cogneur envoyait une énorme branche avec à son bout, quelque chose qui aurait pu ressemblait à un gourdin. Seulement celui ci lui paraissait énorme. Esmée n'eut pas le temps de l'éviter ni de crier. Cette fois-ci, elle fut projetée dix mètres plus loin. Elle voulut se relever pour échapper à l'arbre. Celui-ci envoya une nouvelle branche mais il n'atteignit pas la jeune fille. Trop loin de sa portée. Elle se retourna sur le ventre puis essaya d'avancer. Mais un cri explosa, rompant le silence calme de Poudlard. Ses côtes lui déchiraient l'ensemble de son corps. La douleur était atroce. Insupportable. Elle posa la tête sur la neige, se tourna de nouveau sur le dos pour attiser la douleur. Elle gémit. Déjà, le semaine précédente, elle avait eu quelques différents avec un Serpentard. Une dispute qui s'était mal terminée. Pourtant, si c'est souvenir était bon, elle n'avait rien fait à ce garçon. Aucune provocation, et pour une fois que cela lui arrivait, ça lui retombait dessus.
Ce crétin d'arbre lui avait probablement cassé une de ses côtes, peut-être même les deux si la chance la fuyait. Sa respiration se faisait de plus en plus haletante. Le froid l'envahissait. Elle se crut mourir. Et se fut le trou noir.
Pour une des rares fois de sa vie, Esmée avait perdu connaissance sous les coups de cet arbre. Et, à moitié cassé, Esmée gisait là, inconsciente en ce jour qui aurait du être une simple sortie entre amies et qui, une fois de plus, avait dégénéré.
Gryffondor

avatar
Esmée Jones
Gryffondor
Date d'inscription : 20/10/2009
Age : 23
Messages : 1645
Mornilles : -132

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   Dim 10 Jan - 18:51

Le tunnel était long, beaucoup trop long. Et Maëdy commençait à sérieusement s’inquiéter. Et si cela ne les menait nulle part ? Si elles étaient coincées là pour des jours et des jours, et que personne ne les retrouvait ? Elles pourraient toujours faire demi-tour si elle voyaient qu’elle n’aboutissaient à rien… Mais la Serdaigle avec vraiment peur. Et mal aux jambes. De longues minutes plus tard, le supplice s’arrêta enfin, lorsque le tunnel remonta en légère pente, comme à son début. Et la jeune fille sut que c’était synonyme de sortie.

*Tu vois, ce n’était pas la peine de paniquer ! Tu vas sortir d’ici dans moins de deux minutes, tu pourras respirer à l’air libre. Sauf si vous atterrissez dans un endroit inconnu. C’est un coup à devenir claustrophobe, ça.*

Elle laissa Esmée dégager la sortie à l’aide de sa baguette magique, tandis qu’elle se retournait pour constater la longueur parcourue. Mais elle ne pouvait rien voir, à cause de l’obscurité… Elle avait du d’ailleurs de cogner au plafond à une dizaine de reprises, au moins. Maëdy reporta donc son attention sur son amie, qui se faufilait déjà à travers la sortie. La clarté qui en émanait l’éblouit quelques instants, mais cela la soulagea : au moins, elles étaient arrivées à l’extérieur. Et un sourire parvint même à se dessiner sur le visage de Maëdy lorsque la Gryffondor lui lança qu’elles étaient en effet dans le parc de Poudlard. Il s’agissait donc d’un passage secret ? Elles venaient par hasard de découvrir un des nombreux passages secrets de l’école ? C’était génial ! Leurs petites excursions nocturnes allaient à présent devenir un tantinet plus amusantes…

Mais tandis qu’elle se glissait dans l’ouverture, la voix de son amie retentit, mais plus affolée que quelques secondes auparavant. Ne pas sortir ? Et puis quoi encore ? Elle n’allait pas rester cloîtrée dans ce tunnel glauque jusqu’à la fin de ses jours ! Seulement, elle aurait mieux fait de tenir compte de l’avertissement d’Esmée, car à peine elle s’était redressée sur ses jambes que quelque chose la heurta en plein ventre, lui coupant net la respiration. Encore cette force invisible ? Elle les avait donc réellement suivies jusqu’ici ? Mais en baissant les yeux, Maëdy se rendit compte que ce qui l’avait attaqué était bien solide et visible, et qu’il s’agissait en l’occurrence d’une branche de l’arbre le plus redouté de toute l’école… Le Saule Cogneur. Et en y repensant, il avait été planté à cet endroit du parc quasiment en même temps que la Cabane Hurlante et… cela ne pouvait manifestement pas s’agir d’une simple coïncidence. Le passage secret qu’elles venaient de découvrir avait vraisemblablement été construit quelques années auparavant, et la présence de l’arbre et de la maison hantée étaient là pour le masquer ? Mais pourquoi avoir protéger chacune des extrémités avec deux choses aussi dangereuses ? Pour empêcher les élèves d’y accéder ? Mais alors pourquoi avoir prit la peine de creuser le passage souterrain ?

Son atterrissage violent la sortit brusquement de ses pensées. Maëdy se retrouvait à présent dans la neige, et le froid l’envahit rapidement. Elle mit quelques instants avant de retrouver sa respiration, et se releva lentement. Affolée, elle chercha Esmée des yeux. Mais une branche de l’arbre se dirigeait de nouveau sur elle, et elle l’évita à quelques centimètres près en s’asseyant. Poussant un léger soupir de soulagement, elle parvint tant bien que mal à se relever, et vit Esmée allongée quelques mètres plus loin. Et son cœur loupa un battement lorsqu’elle remarqua que son amie ne semblait plus bouger…


*Non, pitié… Pas ça. Tout, mais pas ça !*

Les larmes aux yeux, Maëdy se mit à courir vers la Gryffondor, ignorant la douleur qu’elle éprouvait au niveau des jambes suite à la traversée du tunnel, ne cessant de murmurer ces quelques mots. Elle dut esquiver à trois reprises les énormes branches du saule, et lorsqu’elle eut atteint la hauteur de son amie, elle se laissa tomber, s’effondrant une nouvelle fois dans la neige. Pleurant à moitié, elle dégagea le visage d’Esmée de quelques mèches de cheveux, et cria plus qu’elle de parlait :

« Esmée ! Tu… tu n’es pas morte, hein ? Tu vas te réveiller d’une seconde à l’autre… Ce maudit arbre n’a pas pu te tuer ! »

Parcourue de sanglots, elle mit quelques instants à se calmer. Elle parvint à se rasseoir, et tenta de trouver une solution. Il fallait qu’Esmée aille à l’infirmerie. Mais Maëdy ne pourrait la porter… Elle devait aller chercher de l’aide. Mais qui ? Le premier élève qui passait par là ? Un préfet ? Un professeur ? Cette dernière option lui semblait être la plus sage. Alors la Serdaigle se releva, et traîna avec difficulté le corps inanimé de son amie un ou deux mètres plus loin, afin d’être sûre que le Saule Cogneur ne pourrait plus l’atteindre. Elle essuya ensuite d’un geste de la main ses larmes et se mit à courir en direction du château.

« Tout est de ma faute… » murmura-t-elle tendis qu’elle s’éloignait de sa première vraie amie, sans qui elle serait sans doute sans vie au fond du lac de Poudlard.

Moins d’une demi-heure plus tard, Esmée et Maëdy se trouvaient toutes les deux allongées sur des lits de l’infirmerie.


[RP clos]
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Snowy day... [Esmée]   



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Snowy day... [Esmée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Monde Sorcier :: Pré-au-Lard :: Ruelles-