Hogwart's World

Venez découvrir le monde sorcier à l'époque des Maraudeurs !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]

MessageAuteur
MessageSujet: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Dim 13 Déc - 22:30

Au moment où Maëdy vint s’installer à côté de lui, Daniel ferma les yeux. Il la sentit poser sa tête sur son épaule et sa main sur son bras, ce qui le fit frémir doucement. Mais qu’est-ce que c’était que ces effets qu’elle lui faisait ? Jamais une fille ne lui avait fait ressentir ce genre de choses, et cela le déconcertait un peu. Il préféra mettre ce sentiment sur le compte de la fatigue due au fait qu’il soit encore debout en plein milieu de la nuit plutôt que de l’analyser avec plus de lumière. Après tout, il aurait dû avoir l’habitude de ce genre d’évènements. Son sourire s’agrandit quand il entendit le bruissement de tissu et sentit Esmée qui les rejoignait. Voilà qu’il se retrouvait très bien entouré. Le jeune homme acquiesça silencieusement quand la Serdaigle lui expliqua quel était le lien entre le préfet et Emma. Meilleurs amis, donc. Une bonne nouvelle qu’il s’empresserait de répéter à William… ou pas, car celui-ci risquait de croire que Dan se réjouissait d’avance d’avoir le champ libre.

Plongé dans ses pensées comme il l’était, il ne réalisa pas que l’une des jeunes femmes était partie. Il ouvrit les yeux brusquement en entendant les cris d’Esmée plus loin, vers la rive du lac, et se précipita vers elle. Lui aussi aperçut les vagues formées à la surface de l’eau, et ne voyant aucune trace de Maëdy, il comprit bien vite la situation. Alors que sa camarade de Gryffondor enlevait ses chaussures pour aller la repêcher, il la précéda et s’avança rapidement dans l’eau. Qui était gelée, soit dit en passant. Arrivé à hauteur de la Serdaigle, il plongea ses bras dans l’eau et l’attrapa. Il ne prit pas la peine de vérifier si elle était consciente ou pas, mais sortit immédiatement de l’eau avant d’attraper lui aussi une pneumonie ou la grippe sorcière.

Une fois revenu sur le rivage, Maëdy dans les bras, il fit signe à Esmée de le suivre et commença à avancer à grandes enjambées vers le château. Il n’avait aucune intention de se rendre à l’infirmerie, car ils risquaient tous les trois d’avoir de gros ennuis. Non, une fois à l’intérieur du bâtiment, Esmée derrière lui, il prit la direction de leur salle commune. Evitant à plusieurs reprises Rusard et Miss Teigne, ils finirent par y arriver. Là, le garçon déposa la jeune fille trempée dans un des fauteuils les plus proches de la cheminée. Le feu était presque éteint, mais maintenant qu’il avait les mains libres, il prit sa baguette et jeta un sort pour le raviver. Il la dirigea ensuite vers la Serdaigle et lança un rapide sortilège de réchauffement.

Mais il craignait que cela ne suffise pas. Aussi, après lui avoir jeté un regard inquiet, il monta quatre à quatre les marches qui menaient au dortoir des garçons. Il essaya de faire le mois de bruit possible, pour ne réveiller aucun de ses camarades, et fila dans la salle de bains. Il attrapa sa serviette, puis, en repassant dans sa chambre, sortit un pull, une chemise et un bas de pyjama qui lui appartenaient de sa malle, ainsi que la couverture de son lit. Il fit léviter le tout pour redescendre et posa le tout à côté du fauteuil. Maëdy semblait reprendre des couleurs, aussi, après un sourire qui se voulait encourageant, mais qui était visiblement marqué par l’inquiétude, il se retourna.

« Il faut que tu te changes, ou tu vas nous chopper une belle crève. Je ne regarde pas, je ne vais pas faillir à ma réputation de preux chevalier. »
Gryffondor

avatar
Daniel Carter
Gryffondor
Date d'inscription : 22/10/2009
Age : 29
Messages : 132
Mornilles : 62
Où suis-je ? : Probablement entouré de jolies filles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Mer 16 Déc - 20:22

L’eau était froide… Trop froide. Maëdy avait l’impression que chaque partie de son corps se détachait d’elle l’une après l’autre, l’abandonnant dans la glace. Elle ne chercha même pas à se débattre, laissant s’échapper ses dernières réserves d’air. Peu à peu, ses paupières se fermèrent, comme lorsqu’elle s’endormait. Et lentement, la lumière de la lune et des étoiles disparut, tandis que la jeune fille tombait dans l’inconscience.

Lorsque Maëdy se réveilla, la chaleur l’envahit. Mais ce n’était pas la chaleur qu’elle avait l’habitude de ressentir… C’était… autre chose. Elle mit quelques instants de plus à se rendre compte qu’elle ne touchait pas le sol, et que son « support » était en mouvement. Elle ouvrit donc les yeux, et son cœur se mit à battre très vite dès qu’elle reconnut celui qui la portait. Dan. Ainsi, il était allé la chercher dans le lac ? Pourtant… Pourtant elle ne l’avait pas vu arriver, avant qu’elle ne tombe. Elle n’avait vu que cette étrange chose.

Perdue dans ses pensées, la jeune Serdaigle remarqua à peine qu’ils étaient entrés dans une pièce qu’elle ne connaissait pas. Elle ne mit pas très longtemps à réaliser qu’il s’agissait de la salle commune des Gryffondors. Et lorsque Daniel la laissa dans ce fauteuil près du feu, Maëdy se tourna vers Esmée, et il s’écoula quelques secondes avant qu’elle ne dise d’une voix faible :

« Tu… Tu l’as vu, toi aussi ? Tu as vu ce que c’était que cette lumière blanche ? J’ai failli me noyer à cause d’elle… »

Et sans réellement attendre de réponse, elle plongea son regard dans les flammes de la cheminée. Et quelques instants plus tard, son sauveur revint avec des habits lui appartenant et les posa près d’elle.

*Ce qu’il est attentionné ! Non seulement il te sauve de cette eau glacée, mais en plus il te ramène au chaud et te prête ses propres vêtements. Tu crois qu’il se conduit ainsi avec toutes les jolies filles ou c’est juste parce que c’est toi ?*

Mais Maëdy ne désira pas débattre sur ce sujet maintenant. Elle tenta de lui rendre son sourire, même si cela ressemblait plus à une faible grimace, et tandis qu’il se retournait, elle enfilait ce qu’il lui avait descendu.

Retrouvant ainsi un certain confort, elle murmura un petit merci et alla s’asseoir sur le sol, pour pouvoir être encore plus près des flammes. Mais quelques instants plus tard, elle se retourna et dit aux deux Gryffondors d’une voix affolée :

« Je suis vraiment désolée ! On était sensés s’amuser et… j’ai plombé la soirée avec ma maladresse. Je… Je ne suis vraiment qu’une imbécile sans cervelle ! Même si… ce n’est pas entièrement ma faute… »

Sa voix n’était plus qu’un murmure désormais, et ses yeux fixaient le sol d’un air absent.

« Il y avait une silhouette blanche, dont émanait une étrange force. C’est cette force qui m’a propulsé dans le lac… Non, attendez. Elle m’a propulsé sur le sol et… Je me suis relevée, je crois… Alors je serais retombée ? Oh, je ne m’en souviens plus ! »

Elle enfouit alors la tête dans ses mains, comme pour forcer ses souvenirs à refaire surface. Pourquoi elle ne se souvenait pas clairement de la scène ? Etait-ce du au choc de la noyade ? Maëdy n’en savait rien, mais elle ne voulait pas savoir. Elle avait pour habitude de ne pas autant se tourmenter, d’autant plus que là, il pourrait tout simplement s’agir d’une hallucination. Après tout, avec elle, il fallait s’attendre à tout. Elle se décida donc à oublier cette histoire, et à se concentrer sur l’instant présent. Car c’était primordial pour sa propre santé mentale…

La Serdaigle se leva alors, pour retourner s’installer entre Esmée et Dan. Seulement, elle se prit les pieds dans le tapis rouge et or, trébucha et vint s’écrouler à moitié sur le fauteuil qu’elle venait de quitter.

*Bon bah, tout va bien !*

« Il faut vraiment que je me fasse soigner… Mon cas devient désespérément et gravement atteint… »

Mais même si elle tentait de cacher son trouble à elle-même, certaines questions restaient tout de même : Qu’était cette chose ? Et pourquoi avait-elle eu un tel effet sur Maëdy ? Et surtout, pourquoi avait-elle apparemment été la seule à voir la force lumineuse ?
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Mer 16 Déc - 21:06

Dan avait devancé Esmée pour sauver Maëdy, ce n'est que lorsqu'il eut ramené la Serdaigle évanouit qu'Esmée fut soulagée en apercevant les mouvements respiratoires de celle-ci. Dan tenant Maëdy dans ses bras, ils partirent en direction du château, Esmée suivant le Gryffon. Il marchait extrêmement vite. De plus ses longues jambes accentuées sa vitesse et elle était parfois obligée de courir. Ce n'est qu'après avoir fait de nombreux détours qu’ils arrivèrent à la salle commune des Gryffondors. Dan posa Maë sur le canapé et Esmée s'asseya sur un fauteuil, dévisageant la Serdaigle, s'attendant à une réaction, plus ou moins grave. Puis son amie se retourna vers Esmée la regardant d'un air égaré, comme perdue. Mais lorsqu'elle prit la parole, Esmée commençait à la prendre un peu pour une folle par rapport à ce qu'elle disait. La Serdy parlait de lumière blanche qui l'avait noyé. Mais à peine eut-elle fini de parler qu'elle se tourna vers la cheminée, n'attendant apparemment aucune réponse ce qui n'empêcha pas Esmée de lui dire que ce n'était pas le cas. Lorsqu'Esmée commençait à se poser des questions, Daniel descendit du dortoir avec des affaires chaudes et sèches pour Maëdy. Et bien décidemment, la galanterie en toute circonstance pour ce jeune homme. Esmée regardait les flammes du feu, se demandant ce qu'il se serait passé si personne n’avait remarqué la disparition de Maëdy. Dan ne s'en était pas rendu compte et elle avait mis pas mal de temps à remarquer l'absence de son amie. Et s'ils ne s'en étaient pas rendu compte ni l'un ni l'autre ? Et si jamais Maëdy aurait... Elle fut interrompue puisque Maëdy venait de s'adresser à Esmée et Dan d'une voix plus puissante qu'auparavant et plus affolée également. Elle reparlait de cette lumière blanche qui était apparemment une forme ou une force. Mais elle était la seule à l'avoir vu mais Esmée ne prenait pas prendre son amie pour une folle. Parce que quelque chose lui disait que ce que raconté Maëdy était vrai, parce qu'elle savait que Maëdy était maladroite et folle mais pas folle dans le sens avoir des hallucinations et être internée.

« Maë, on a pas vu cette force, ou cette forme blanche. Est-ce que... Essaie de te souvenir comment tu es tombée dans ce maudit lac. »

Puis Maëdy voulant revenir s'asseoir entre les deux Gryffondors, elle se prit les pieds dans le tapis et tomba à moitié sur le canapé à moitié sur le sol. Elle marmonna quelque chose mais Esmée était captivée par ses songes si bien qu'elle ne réagit pas, fixant la source de chaleur et imaginant ce qui aurait pu arriver de plus grave encore. Si bien que rapidement, les larmes emplirent ses yeux mais ne coulèrent pas. La mort. La mort qui pouvait et qui emportait bien souvent les personnes qui nous sont chères, jeune ou pas, malade ou non. C’était, malheureusement, les enjeux de la vie.
Gryffondor

avatar
Esmée Jones
Gryffondor
Date d'inscription : 20/10/2009
Age : 23
Messages : 1645
Mornilles : -132

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Jeu 17 Déc - 13:23

Pendant que les deux jeunes filles discutaient, Daniel remonta dans la salle de bain pour se changer à son tour. Sa chemise était trempée d’avoir tenu Maëdy contre lui pour la ramener en sûreté, et son pantalon de même pour s’être précipité à son secours dans le lac. Il enfila rapidement des vêtements secs et redescendit tenir compagnie aux demoiselles… juste au moment où la Serdaigle faisait une chute fort élégante à cause du tapis où elle s’était à moitié pris les pieds. Il alla l’aider à se relever, et, s’asseyant sur le tapis, il prit aussi la main d’Esmée et les entraîna avec lui. Il plaça Maëdy entre ses jambes, le dos de la jeune fille reposant contre son buste, et passa un bras autour des épaules d’Esmée à côté de lui, la rapprochant d’eux. Les deux filles pouvaient ainsi se reposer contre lui, et même s’il les avait rapprochées du feu, il leur transmettait aussi un peu de sa chaleur corporelle. C’était un truc de garçon, ça, d’avoir tout le temps chaud.

« T’inquiètes pas Maëdy… Même si on a pas vu ce truc, on te croit… C’est pas la première fois que j’entends parler de trucs bizarres, depuis la rentrée… »

Le jeune homme avait connaissance de la plupart des rumeurs qui circulaient dans l’école grâce à son groupe de fans, qui ne pouvaient s’empêcher de lui raconter tout et n’importe quoi. Il y prêtait toujours une oreille attentive, au cas où une de ces informations pourrait lui être utile. C’était ainsi qu’il savait presque tout ce qui se passait dans les recoins du château. L’air songeur, il fixait les flammes dans l’âtre de la cheminée. C’est donc presqu’inconsciemment qu’il se mit à faire une tresse avec les boucles brunes qui lui chatouillaient le torse. Quand il eut fini de coiffer la jeune fille, il se rendit compte que son travail n’était pas digne d’un grand coiffeur, mais qu’à cela ne tienne. Un coup d’œil à l’horloge de la salle commune lui indiqua que la nuit était désormais bien avancée. Aussi il murmura doucement :

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée que tu retournes à ton dortoir maintenant… Tu ferais mieux de passer la nuit ici. Je te prêterai bien mon lit si la perspective de te réveiller demain matin entourée de garçons bourrés d’hormones ne t’effraie pas trop, mais j’ai comme qui dirait l’impression que tu ne vas pas vouloir. » Cette simple pensée le fit sourire un peu, puis il continua : « Essayez de dormir un peu, je veille sur vous. »

Et cette fois, il comptait bien s’y tenir. Si Esmée ne s’était pas aperçue que leur camarade avait disparu, il ne serait peut-être pas arrivé à temps au bord du lac, et il n’aurait peut-être pas pu sauver la jeune fille. Et pour ça, Daniel s’en voulait énormément. Quelques instants avant cet étrange accident, il leur avait promis des les protéger, et déjà il manquait à sa promesse. Il se sentait vraiment coupable, et avait l’intention de se racheter, peu importe ce qu’il lui faudrait accomplir.
Ses yeux bleus se posèrent sur la petite Serdaigle installée contre lui. Elle était vraiment mignonne, surtout dans ses vêtements trop grands pour elle. Une boule se forma dans son ventre alors qu’il la regardait, et aussitôt il comprit que s’il arrivait quoi que ce soit à la jeune fille, il s’en voudrait éternellement. Il ressentait pour les deux amies une envie de les protéger de ce qui pourrait les blesser, mais cet élan était encore plus fort envers Maëdy.

Dan reporta son regard sur les flammes qui faiblissaient dans la cheminée. Il avait des questions plein la tête. Après tout, comment aurait-il pu savoir que ce qu’il ressentait, c’était tout simplement le début de l’amour ? Il n’avait jamais été amoureux…
Gryffondor

avatar
Daniel Carter
Gryffondor
Date d'inscription : 22/10/2009
Age : 29
Messages : 132
Mornilles : 62
Où suis-je ? : Probablement entouré de jolies filles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Jeu 17 Déc - 23:53

Donc ils n’avaient pas vu ce qu’elle avait vu. Dans ces circonstances, n’importe qui aurait pu la prendre pour une folle. Car s’ils n’avaient pas pu voir la source de lumière, ils n’avaient pas pu voir ce qui l’avait entrainé près du lac, ce qui l’avait fait sursauter, et donc ce qui avait la cause de sa chute. Mais eux la croyaient. Et c’était le plus important pour l’instant. Elle tenta donc d'expliquer à Esmée ce qu'elle avait vraiment vécu, incluant les détails qui lui revenaient au fur et à mesure. Et elle se rendit compte que c'était totalement irrationnel. Irrationel, mais vrai.

Maëdy se laissa par la suite entrainer par Dan, et lorsqu’elle sentit qu’il la prenait contre lui, son cœur ne pu s’empêcher de se remettre à battre follement.

*Du calme…*

Mais la jeune fille ferma les yeux, et profita de chacun de ces instants. Car jamais un garçon n’avait été aussi attentionné de cette façon avec elle.

*Là, c’est sur, t’es amoureuse. Mais ne t’attends pas à des miracles avec lui ! Est-ce que tu l’as vu bien longtemps avec la même fille au bras ?*

Mais au diable sa maudite conscience ! Elle le savait bien, que Dan changeait de petite-amie comme de chemise, elle le savait bien qu’elle devait se méfier, et elle le voyait bien, qu’elle tombait amoureuse. Mais que pouvait-elle faire ? Rentrer dans son dortoir et éviter le Gryffondor jusqu’à ce que ses sentiments s’évanouissent ? C’était totalement idiot. Et impossible. Personne ne pouvait éviter Daniel Carter. Non, Maëdy allait écouter son cœur, et rester là, contre ce garçon. Elle allait laisser faire les choses, et elle verrait bien où cela la mènerait. Et elle décida qu’elle se fichait complètement qu’il puisse la laisser tomber d’ici trois ou quatre jours. Bien qu’elle se doutait qu’elle aurait le moral à zéro pendant quelques temps, mais comme elle se le répétait très souvent, il fallait vivre l’instant présent.

*Bah finalement, tu es assez lucide pour une fille qui vient d’échapper de peu à la mort…*

La mort. Ce mot résonna étrangement dans sa tête. La mort était partout, sans forcément la sentir ou la voir tout le temps. Elle était simplement présente, planant au dessus de nos têtes, attendant le moment propice. Il sembla à la jeune fille que ces mots étaient ceux de son père, qui avait du les lui glisser lors d’une conversation à ce sujet. Etant petite, Maëdy n’avait pas tout saisi… Normal, pour une enfant. Mais elle avait grandi, et l’épisode du lac lui avait fait prendre conscience d’une chose : elle avait échappé de peu à la mort. Elle avait cru pendant quelques instants que ce froid insupportable était la dernière chose qu’elle ressentirait avant de disparaitre à tout jamais. Mais grâce aux deux personnes assises près d’elle, elle était sauvée.

Puis elle se demanda comment elle allait formuler les phrases pour raconter ce qu’elle venait de vivre à son père. Elle lui écrirait dès le lendemain.

Puis les paroles du Gryffondor la sortirent de ses pensées. Et cela fit rire la jeune fille, rien qu’en s’imaginant au milieu de ce dortoir plein d’hormones, comme il disait.

« Effectivement, mieux vaut ne pas que j’y aille… Et je veux bien m’endormir, mais seulement si tu restes près de moi. »

Elle n’osa pas lever les yeux vers lui, et préféra regarder Esmée. Elle lui sourit, lui lança un clin d’œil presque imperceptible, et reposa sa tête contre le torse du jeune homme. Et elle ferma les yeux, et se laissa bercer par le coiffage qu’entreprenait ce dernier. Elle était juste bien, et aurait voulu que cet instant dure toute la vie.

Quelques instants plus tard, Maëdy rêvait d’extraterrestres jumeaux en quête d’un carnet qui pourrait leur révéler le moyen de devenir humain.
Serdaigle

avatar
Maëdy Seewol
Serdaigle
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 23
Messages : 925
Mornilles : 352
Où suis-je ? : Dans la salle commune des Serdaigles

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Moldu(e)
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   Sam 19 Déc - 18:55

Dan avait attiré les deux filles pour qu'elles puissent se reposer sur lui. Esmée remarqua que Maëdy c'était rapidement endormi, elle avait subi pas mal de choc qui l'avait probablement épuisé. Elle resta encore quelques instants éveillée, le teint livide avec de grosses cernes sous les yeux. Quelle heure est-il ? Les deux filles s'étaient données rendez-vous à minuit si ses souvenirs étaient bons. La sortie au parc avait duré combien de temps ? Une heure, une heure et demi ? Esmée n'avait pas du tout la notion du temps, ce qui ne l'aidait pas souvent mais finalement, mieux ne valait pas savoir l'heure. Cela la fatiguerait encore plus, mentalement. Elle voulut proposer à Dan d'emmener Maëdy dormir dans le dortoir des filles de Gryffondor, le lit aurait été plus confortable que le sol, mais la Gryffon ignorait si le garçon dormait et ne voulait pas le réveiller ce qui ne l’empêcha pas de se relever pour attraper trois coussins. Elle en donna un à Dan, en posa un autre à côté de Maëdy et installa le dernier derrière elle pour couper le contact avec la pierre froide. Et puis, l'idée de monter au dortoir pour aller se coucher et laisser Dan et Maë seul lui passa par la tête, mais s'ils n’avaient pas voulu d'elle, Dan ne l'aurait pas installé à côté de lui. Et de toute façon, Maëdy dormait.
Elle poussa un soupir visualisant déjà ses prochains jours de solitude. Elle devait se résoudre à laisser Maë un peu tranquille pour qu’elle et Dan puissent mieux se connaître. Car Esmée voyait bien qu’il accordait beaucoup d’attention à la Serdaigle et elle était certaine que cela allait très prochainement s’accentuer et elle espérait ne pas y assister. Esmée ne voulait surtout pas être témoin d’un amour débordant. Déjà qu’une de ses grandes peurs étaient de terminer sa vie seule avec ses animaux sans mari et sans enfants, il vaudrait mieux ne pas en rajouter une couche. Elle finit par se résoudre à poser sa tête sur l'épaule de Dan, il était plus confortable et avait plus de chaleur que la pierre du mur. Esmée allongea ses jambes pour essayer d'être le plus confortable possible. Elle mit beaucoup de temps à s'endormir mais la respiration régulière de Maëdy l’avait bercé. Elle s’enfonça dans un sommeil profond, sans rêve ni cauchemar.
Gryffondor

avatar
Esmée Jones
Gryffondor
Date d'inscription : 20/10/2009
Age : 23
Messages : 1645
Mornilles : -132

Carte d'identité sorcière
Ascendance (Sang Pur/Mêlé, Moldu): Sang Mêlé
Expérience Magique:
Vie Sociale (DJ):

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]   



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Un sauvetage improvisé [Mae, Esmée + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwart's World :: Poudlard :: Tours :: Tour des Gryffondors-